Archives/TC Media La rue Fleury, à l'est comme à l'ouest, se distingue par ses nombreuses terrasses même si tous les commerçants n'ont pas encore sauté le pas.

L’aménagement des cafés-terrasses sur les rues de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville sera plus simple et coûtera moins cher à partir de cette année.

L’arrondissement n’exigera plus le document d’arpenteur-géomètre pour les demandeurs de permis. Jusqu’à maintenant, les commerçants devaient fournir un plan préparé par un architecte ou un designer urbain agréé qui détaille les dimensions, la localisation et les agencements projetés.

Pour la direction du développement du territoire (DDT) qui a proposé ce nouveau règlement, un seul plan est nécessaire «Si on a des doutes, on peut toujours envoyer un inspecteur pour vérifier», indique Gilles Côté, directeur de la DDT. Ce règlement devrait être voté le 11 avril.

Ces dispositions sont applicables sur toutes les artères zonées commerciales et la municipalité ne cache pas sa volonté de promouvoir l’installation de café-terrasse partout où c’est possible à Ahuntsic-Cartierville.

Dans son argumentaire, la DDT cite les arrondissements de Ville-Marie, Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont-La Petite-Patrie qui ont fait de l’occupation de l’espace public par les restaurants, leur marque identité estivale et ont allégé leur réglementation de la même manière.

Encore un effort
Il y a un intérêt certain pour les terrasses en été, mais il serait encore plus encourageant de voir les frais réduits signale François Morin, directeur de la société de développement commercial (SDC) La Promenade Fleury.

Un avis que partage Sébastien Masson, patron du bistro L’Estaminet, qui note que la décision est encourageante, mais demeure insuffisante. «C’est vrai que c’est 400 ou 500$ en moins pour le permis, mais cela intervient en fin de processus», dit-il.

À cause du prix relativement élevé, Dominique Doppia, gérant du Rendez-vous du thé n’aménage pas une terrasse proprement dite, mais il met à la disposition de ses clients deux ou trois petites tables accolées à sa vitrine, comme le lui permet la loi. «Les terrasses animent énormément les rues et incitent les passants à s’arrêter», indique-t-il.

À la SDC Fleury Ouest (FLO), on trouve la proposition intéressante, toutefois d’autres allègements seraient les bienvenus. «Si on pouvait réduire les délais, cela serait très bien apprécié par les commerçants», observe Kriss Naveteur, directrice de FLO.

Les cafés-terrasses sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville sont autorisés du 1er mai au 31 octobre.

Frais demandés par l’arrondissement

Coût du permis: 202$
Permis de transformation: 8,90$ pour chaque 1000$ de travaux, minimum de 400$.
Autorisation d’occupation du domaine public: 600$ à l’ouverture du dossier.
En plus des frais des plans d’architecte, de matériaux et de réalisation.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!