Photo gracieuseté Les bénévoles du projet Parallèle 40 luttent contre la grisaille à l'aide de bombes de peinture.

Pour la deuxième année consécutive, la douzaine de membres engagés dans le projet communautaire de revitalisation urbaine Parallèle 40 redouble d’ingéniosité pour repeindre et verdir les ilots situés sous la Métropolitaine (A40).

Cet été, peintures murales et végétaux viendront égayer les murs, les colonnes et les sols à l’intersection de la rue Drolet et Saint-Denis.

Six journées communautaires ont déjà été organisées depuis le mois de juin autour du thème de «la main». Armés de bombes de peinture et de pochoirs fournis par les membres du projet, petits et grands ont pu contribuer à embellir ce lieu public.

Né en 2014, Parallèle 40 est l’initiative des membres de la section « Jeunes Professionnels » de l’Association des Firmes en Génie (AFG) et fait partie des 180 projets lancés dans le cadre du mouvement «Je fais Montréal» ‒ un mouvement citoyen permettant de faire se rencontrer organismes et gestionnaires de projets bénévoles.

Pour Damien Clergue, ingénieur en construction et membre actif de Parallèle 40, il était nécessaire de «remettre de l’humain dans un espace à l’abandon et peu sécuritaire».

«L’endroit est gris, mal éclairé et délabré, poursuit-il. Pourtant, beaucoup de citoyens garent chaque jour leur voiture sous la Métropolitaine. Avec ce projet, nous souhaitons que la communauté et les institutions prennent en considération cet espace pour l’améliorer».

En pourparlers avec le ministère des Transports, les membres du projet ont entamé des démarches pour ajouter de l’éclairage sur le site. Avec comme partenaires le MTQ, la Ville de Montréal et des représentants des arrondissements Ahuntsic et Villeray, Parallèle 40 s’est également associé avec d’autres organisations telles que le centre des jeunes de l’Escale, des bénévoles de la communauté, des éco-quartiers, « La Houblonnière » et l’association C-Vert.

Le projet ayant été financé en 2015 par des dons de la communauté via une plateforme de socio financement, cette année, les membres ont fait appel à deux firmes de Génie Conseil.

En août, en plus de la végétalisation des sols, des artistes peindront leurs œuvres sur quatre colonnes de l’îlot.

Le 30 juillet prochain, entre 12h et 16h, la dernière journée communautaire estivale rassemblera les citoyens sous l’A40. Les personnes intéressées sont invitées à peindre avec les membres du projet. Cela se déroulera, entre les rues Drolet et Saint-Denis, à proximité de la station de métro Crémazie.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus