Collaboration spéciale Ça Pousse En plus de se nourrir, le jardinage collectif permet également de se rassembler, de s’occuper de sa santé et de l'environnement.

Le programme Ça pousse! élabore des projets pour plusieurs institutions montréalaises, dont quelques-unes dans le Plateau-Mont-Royal, qui ont le désir de faire de l’agriculture urbaine, mais qui ne savent pas de quelle manière.

Ça pousse! est un projet d’économie sociale du Dépôt alimentaire NDG, un centre alimentaire dans Notre-Dame-de-Grâce qui a pour mission de lutter contre l’insécurité alimentaire, en faisant notamment la promotion de l’agriculture urbaine et de l’alimentation saine.

Dans plusieurs endroits de la ville – CPE, écoles, établissement de santé, résidences pour aînés –  les membres de Ça pousse! réalisent depuis environ quatre ans de l’animation, des ateliers sur les thèmes de la nature, de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation saine, et participent à la création de jardins collectifs.

«On souhaite que les gens voient le jardinage non pas comme une fin, mais comme un moyen, permettant de se rassembler et d’améliorer leur santé physique et mentale», souligne Thibaud Liné, coordonnateur de Ça pousse!, ajoutant qu’il propose du jardinage éducatif, thérapeutique et récréatif.

Dans le Plateau-Mont-Royal, le programme a participé à deux projets de jardins collectifs dont un récemment inauguré sur l’avenue Laurier Ouest et un autre, le Jardin Franchère, sur l’avenue du Mont-Royal.

Fines herbes, légumes et fleurs peuvent être cueillis par les passants et des bénévoles viennent s’occuper des jardins tous les jours.

Des projets de jardinage éducatif ont aussi été réalisés avec les CPE Chatouille et St-Louis, ainsi qu’avec les écoles Laurier, St-Joseph et St-Louis-de-Gonzague.

«Oui le jardinage permet de se nourrir, mais cela vise aussi à comprendre l’importance de la biodiversité dans le monde, des aliments frais nécessaires à notre bonne santé. C’est aussi un bon moyen de développer sa confiance en soi et de donner l’occasion aux participants de faire un geste pour leur environnement et leurs concitoyens», continue M. Liné.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!