Chantal Levesque Lina El Mounji.

Lina El Mounji étudie à l’École internationale de Montréal (ÉIM). Âgée de 14 ans, l’adolescente s’implique bénévolement depuis quelques années dans divers événements festifs ainsi qu’au sein de l’organisme NDG Food Depot. Dans son cas, le bénévolat est une tradition familiale.

En quoi consiste votre engagement bénévole?
À NDG Food Depot, j’aide les enfants à réaliser leurs tâches. Dans la cuisine, je m’occupe des petits enfants et je participe aux tâches ménagères. J’aide aussi dans les fêtes de quartier et dans les collectes de sang d’Héma-Québec. Lorsqu’il y a des courses de financement, je donne des bouteilles d’eau aux coureurs et je les aide à rester actifs. Je donne également des ateliers à l’école et à la bibliothèque aux jeunes enfants pour qu’ils apprennent à tricoter et à lire. Je me suis aussi engagée dans les ateliers «Boîte à lunch» pour apprendre aux enfants à bien manger.

Comment avez-vous découvert votre passion pour le bénévolat?
Mes parents étaient vraiment engagés. Ils faisaient beaucoup de bénévolat. C’était vraiment important pour eux de s’impliquer au lieu de rester à la maison. Et un jour, ils m’ont amenée avec eux et j’ai vraiment senti que j’aidais les gens. J’ai réalisé que c’était très important d’aider les autres parce qu’autant eux que toi [comme bénévole] en profitez.

À l’école, on nous imposait de faire un certain nombre d’heures de bénévolat et ça n’a vraiment pas été un problème pour moi. J’étais fière chaque fois que je dépassais le nombre d’heures demandé. J’étais fière d’aider les gens autour de moi sans demander rien en retour. C’est devenu un loisir pour moi. Ça me plaît vraiment.

Qu’est-ce que le bénévolat vous apporte sur le plan personnel?
Le bénévolat m’a aidée à m’épanouir, à comprendre qui je suis vraiment. Ça m’a inculqué certaines valeurs. J’ai créé des liens d’amitié un peu partout dans Montréal. Ça m’a permis de me découvrir moi-même, de découvrir les autres et de voir différemment ma société.

Maintenant, j’ai une vision différente de Mont­réal. Avant, je croyais que c’était une ville comme les autres. Une ville organisée qui reste dans la discipline. Mais depuis, je me suis impliquée dans diverses fêtes et activités qui m’ont fait explorer le caractère ludique de Montréal. J’ai découvert un nouveau Mont­réal grâce au bénévolat.

Pourquoi est-ce important de faire du bénévolat?
Je crois que s’il n’y avait pas de bénévolat, plusieurs activités n’auraient pas lieu. Certaines occasions ne seraient pas proposées aux plus jeunes et aux plus vieux. Et je trouve que de contribuer à ce que ces événements aient lieu, c’est vraiment important pour notre société. En fait, selon moi, le bénévolat rend la société plus forte et la fait avancer.

Une fois par mois, Métro propose, en collaboration avec le Conseil jeunesse de Montréal, des portraits de jeunes inspirants.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!