Ryan Remiorz Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Une tornade a endommagé 150 résidences à Lachute en parcourant trois quartiers de cette ville des Laurentides, mardi.

Alain Saint-Jacques, du service d’incendies de Lachute, a précisé mercredi qu’une dizaine de résidences touchées s’avèrent inhabitables.

Les autorités poursuivent leur évaluation de la dangerosité des bâtiments qui se sont trouvaient sur la trajectoire de la tornade, d’une longueur de deux kilomètres.

En conférence de presse, le maire Carl Péloquin a adopté un ton rassurant et fait état d’une «situation sous contrôle».

L’inspecteur Louis Bergeron a cependant annoncé que la présence de la Sûreté du Québec serait maintenue d’ici à ce que «la situation se résorbe», ce qui devrait selon lui prendre quelques jours.

Environnement Canada a précisé que la tornade était de force 1 sur l’échelle Fujita, avec des vents qui soufflaient à 175 kilomètres/heure.

La météorologue Amélie Bertrand rapporte que les rafales ont notamment déraciné des arbres, endommagé des clôtures et abîmé les revêtements extérieurs des maisons.

Il s’agit de la sixième tornade de la saison dans la province. La météorologue rappelle que le Québec est touché par six tornades annuellement, en moyenne.

Par ailleurs, Hydro-Québec prévoit que la presque totalité des 12 380 abonnés qui étaient toujours privés d’électricité, mercredi en fin d’après-midi, retrouverait le courant avant 23 h.

Les régions de Montréal, des Laurentides et de Lanaudière étaient les plus touchées par les pannes.

Dans l’île de Montréal, le secteur le plus touché était le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Une vingtaine de résidences ont dû y être évacuées, mardi, par mesure de sécurité, après que des branches d’arbres sont tombées sur des transformateurs et des résidences.

Des responsables de la sécurité civile ont été dépêchés à Lachute pour coordonner les efforts, a indiqué le ministre de la Sécurité publique du Québec, Martin Coiteux, lors d’une conférence de presse.

«On est là pour coordonner les efforts donc, des gens du ministère directement d’une part, a indiqué le ministre Coiteux. Et d’autre part, la Ville va pouvoir compter sur le soutien financier du ministère.»

Montréal pourrait aussi s’en prévaloir, a indiqué M. Coiteux, qui a toutefois précisé que la métropole n’avait «pas nécessairement des besoins immédiats».

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!