Gracieuseté Un brigadier à l’œuvre, durant la plantation d’un carré d’arbres.

Des sans-abris et des personnes aux prises avec un problème de toxicomanie ont réintégré le marché du travail le temps d’un été, dans le cadre d’un projet initié par des organismes communautaires.

Depuis le 20 juin, la «Brigade Verte» sillonne Sainte-Catherine, entre Moreau et Pie-IX, en traquant les moindres recoins, à la recherche de déchets à ramasser.

Formée de 18 personnes fréquentant l’organisme Dopamine, la Brigade a pour objectif principal de rendre la rue plus conviviale pour tous les citoyens du secteur.

«C’est également une occasion pour les membres de la Brigade de vivre une expérience de travail positive, qui peut mener à une réinsertion sociale et professionnelle, explique Maxime Descôteaux, chargé de projet de la Brigade Verte Sainte-Catherine. Ils travaillent indirectement à l’amélioration de la cohabitation entre les groupes de personnes marginalisées, les autres citoyens et les commerçants du secteur.»

Bilan de mi-année positif
À raison de trois brigades par semaine, les 18 travailleurs veillent aussi au verdissement de l’artère. Jusqu’à maintenant, 14 carrés d’arbres ont été aménagés, en partenariat avec des entreprises du quartier.

En 12 semaines, plus de 65 sacs de déchets ont été remplis, ce qui représente au total plus de 7740 litres d’ordures de toutes sortes.

«Ces actions de propreté représentent plus de 40 kilomètres parcourus sur la rue», souligne M. Descôteaux.

Par ailleurs, des citoyens rencontrés au hasard par TC Media ont affirmé que le travail effectué par la Brigarde améliorait de façon significative la qualité de vie dans le quartier.

«On remarque une nette différence, a souligné Johanne Rivard, qui habite la rue Moreau. C’est beaucoup plus agréable de se promener quand c’est propre.»

«C’est vraiment un beau projet, souligne Marc Bouchard, un autre citoyen. Ces gens-là ont un impact positif dans la société. Je les ai croisés souvent cet été et on voit dans leur visage que ça leur fait plaisir de s’impliquer, qu’ils sont heureux de le faire. Ils sont beaux à voir travailler.»

Deuxième édition

L’idée de la Brigade Verte est née en 2015, dans la foulée du projet de revitalisation de la rue Sainte-Catherine Est.

Il s’agit d’un projet concerté, porté par la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, «Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur» et Dopamine, trois organismes à but non lucratif du quartier.

Pour l’édition de 2016, l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve a contribué au projet, à hauteur de 20 000$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!