Gracieuseté L’école Saint-Nom-de-Jésus vient d’accueillir ses 36 premiers élèves du volet alternatif.

Le volet alternatif de l’école Saint-Nom-de-Jésus vient tout juste d’accueillir ses premiers élèves après de longues démarches et procédures administratives. Une première dans le quartier.

Il y a environ trois ans, un groupe de parents et de citoyens d’Hochelaga-Maisonneuve s’était formé, dans l’espoir de créer un programme d’école alternative.

«Depuis, ils ont multiplié les consultations auprès d’organismes, de groupes communautaires et de familles, en plus de faire une analyse répondant aux besoins des élèves du quartier, explique le directeur de l’école Saint-Nom-de-Jésus, Stéphane Lamothe. À la lumière des résultats de ces travaux, il a finalement été proposé d’ouvrir un milieu scolaire alternatif. Dès le début, notre école a démontré un grand intérêt pour ce projet.»

Depuis le départ de l’école secondaire alternative «Le Vitrail» pour La Petite-Patrie, en 2014, le quartier n’avait plus aucun établissement scolaire offrant un programme pédagogique alternatif.

C’est finalement en octobre dernier que les membres du conseil d’établissement ont adopté à l’unanimité l’ouverture d’un tel programme à l’école primaire initialement située sur la rue Adam, mais temporairement relogée à l’école secondaire Édouard-Montpetit, en raison de problèmes de qualité de l’air.

Pédagogie Freinet
Le personnel de l’école a donc eu l’occasion d’accueillir ses premiers élèves de maternelle, première et deuxième année du volet alternatif, lors de la rentrée du 29 août.

«Nous aurons une belle année chargée à concevoir et mettre en place notre nouvelle approche pédagogique, en impliquant enfants et parents» souligne le directeur.

Inspirée d’un chercheur français, la pédagogie Freinet, choisie par l’école, place l’enfant au centre de ses apprentissages et mise sur le plaisir d’apprendre, en préconisant une approche naturelle et humaine, tout en faisant une place active aux parents dans leur rôle de partenaires à tous les niveaux.

«Les apprentissages sont directement liés aux expériences de vie des enfants, explique M. Lamothe. Malgré la vision différente de l’enseignement, nous suivons rigoureusement le programme du ministère de l’Éducation. Le but est le même, seul le chemin pour s’y rendre diffère.»

Rencontre d’information
À compter du 1er octobre, les parents du quartier Hochelaga-Maisonneuve, intéressés par ce concept «alternatif», pourront déposer une demande d’inscription pour la prochaine année scolaire.

Dès 2017, des classes de troisième et quatrième année seront mises en place. On prévoit également la création de classes de cinq et sixième année en 2018.

«Une séance d’information aura lieu le 28 septembre, à 18h30, à l’école secondaire Édouard-Montpetit. C’est une bonne occasion pour les parents de venir poser des questions sur le concept, peut-être un peu nébuleux pour certains», conclut le directeur de l’école.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus