Isabelle Bergeron / TC Media Alexandre Paradis, président de SOS Itinérance (à droite), pourra compter sur l’appui des députés locaux.

La halte-chaleur de SOS Itinérance pourra continuer d’opérer et d’offrir un toit aux itinérants du quartier, du moins d’ici la fin de l’hiver. Grâce à un don de la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, l’organisme pourra défrayer les coûts de son loyer, situé au sous-sol de l’église Très-Saint-Rédempteur, jusqu’en mai.

«Je suis très content, ça m’enlève un gros poids de sur les épaules», affirme d’emblée Alexandre Paradis, président de SOS Itinérance.

Carole Poirier, la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, a fait don d’un montant de 1000$ pour assurer les dépenses principales rattachées à l’existence de l’halte-chaleur.

«Nous sommes allés rencontrer M.Paradis dans son local du presbytère de Saint-Rédempteur, le 10 janvier. Nous voulons lui donner un coup de main pour qu’il structure son organisation, pour qu’il se concentre sur sa mission d’aider les personnes en difficulté avec la halte-chaleur. Nous savons que lui et ses bénévoles travaillent très fort», souligne Mme Poirier.

Ayant fait appel plusieurs fois de façon informelle aux élus pour obtenir une aide financière de 5000$, M. Paradis estime que ce montant versé par Carole Poirier est un bon départ.

«Ça fait du bien de voir qu’il y a des gens qui croient en mon projet et qui le trouvent important pour le quartier», mentionne-t-il, visiblement soulagé.

Soutien de la députée fédérale
Comme il l’avait annoncé, M. Paradis a aussi participé à une rencontre avec Marjolaine Boutin-Sweet, la députée de Hochelaga.

De son côté, le bureau de l’élue du NPD souhaite accompagner du mieux qu’il le peut le président de SOS Itinérance dans ses demandes écrites de financement.

«Marjolaine et moi sommes allés visiter les bureaux de la halte et du même coup, nous avons offert à M. Paradis notre support, d’un côté plus administratif, explique Catheryn Roy-Goyette, attachée politique de Mme Boutin-Sweet. C’est un homme qui a beaucoup d’expérience terrain, mais il connaît moins tout ce qui se rattache à la paperasse.»

Convaincue que la halte-chaleur répond à un besoin criant dans le quartier, l’équipe de la députée appuiera Alexandre Paradis dans la création d’un rapport d’activités pour son organisme, qui lui servira ensuite à déposer une demande de reconnaissance en bonne et due forme auprès du réseau de la santé.

Par la suite, une demande de financement sera aussi effectuée auprès de l’arrondissement et de la Ville de Montréal.

«Si tout fonctionne comme prévu, tous ces documents devraient être envoyés à qui de droit au cours de la semaine du 16 janvier», conclut Mme Roy-Goyette.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!