La Chambre de commerce de l’est de Montréal (CCEM) appuie le projet de développement de la Cité de la logistique situé plein cœur de l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve.

«Le projet a le potentiel d’attirer de nombreuses entreprises, de générer d’importantes retombées économiques et de créer des centaines d’emplois de qualité », a déclaré Christine Fréchette, présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal.

La CCEM écrit dans son mémoire, déposé mardi, que la reconversion de ce secteur permettra de «générer des retombées majeures» en «relanç[ant] le développement économique de l’arrondissement et pour créer des emplois de qualité dans l’est de Montréal.»

Elle précise que le «processus réglementaire de l’arrondissement pour la Cité de la logistique doit être guidé par des objectifs de développement économique basé sur une réglementation efficace. En ce sens, la Chambre invite les élus à mettre en place des règles claires, compétitives et flexibles. Les processus d’approbation doivent également respecter des échéances bien définies.»

C’est pourquoi, parmi ses dix recommandations, la CCEM demande à la mairie d’intégrer «au Plan d’implantation et d’intégration architecturale, des normes économiquement réalistes de verdissement et de développement durable pour la construction de nouveaux édifices» et de former «un comité de liaison avec des citoyens du secteur» et les entreprises de la logistique.
La semaine passée, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain avait indiqué qu’«il [était] essentiel que l’arrondissement résiste à toute pression visant à imposer des mesures réglementaires qui nuiraient aux activités de l’industrie ».

Le mémoire a été déposé dans le cadre de la consultation publique voulue par la maire d’arrondissement sur la Cité logistique, un projet de développement sur des terrains adjacents au port de Montréal.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus