Arnaud Stopa TC Media Environ 70 personnes se sont déplacées pour assister à la présentation de la nouvelle place publique.

La place du legs du 375e a été dévoilée à la population lors d’une consultation publique mercredi soir.

Le projet qui devait se faire au coin des rues Moreau et Ontario a été déplacé devant l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, deux coins de rue plus à l’est, en raison des coûts de décontamination et d’expropriation importants.

Du projet initial, il ne reste que la partie éclairage du viaduc. Une entreprise spécialisée dans les éclairages dynamiques planche actuellement sur le «revampage» de la zone, indique Janick Alexandre, architecte à la ville. «Nous voulions autre chose qu’une simple lumière de sécurité.»

La nouvelle place empiètera sur la rue Ontario de trois mètres. La mairie prévoit la plantation de vingt arbres, une fontaine, des bancs et un parterre en grès, dont la partie centrale sera un calque de la rosace de l’église, une création de Guido Nincheri. Des projecteurs illumineront cette rosace pour lui donner les détails donnés par l’illustre vitrailliste.

La place sera traversée par un couloir accessible qu’aux véhicules pour les processions religieuses. Une rampe d’accès aux personnes à mobilité réduite sera reconstruite, tout comme les marches de l’édifice.

Éric Alan Caldwell, conseiller d’opposition d’Hochelaga, soutient le projet. «C’est un bel effort de la part de l’administration. C’est perfectible, mais très emballant.»

La place devra être prête pour le 10 septembre prochain, date des 150 ans de la paroisse. Les travaux devront démarrer au plus tard fin juin, ce qui donne un échéancier très court.

«Nous ne voulions pas perdre l’argent du legs, c’est pourquoi nous devons livrer en 2017. J’ai confiance que les délais seront respectés», a fait savoir le maire, Réal Ménard.

Des voix se sont toutefois levées lorsque Janick Alexandre a indiqué qu’en 2018, la portion d’Ontario en face de la nouvelle place sera éventrée pour remise aux normes des aqueducs.

«C’est un lieu très prisé en été. Comment les commerçants vont s’en sortir avec deux années de travaux d’affilé?» se pose comme question l’une des gestionnaires du café Rond-Point, qui ouvrira dans les anciens locaux du Bobby McGee. Le maire, Réal Ménard, a indiqué que mesures de mitigations seront prises.

Le comité de toponymie de la mairie se penche sur le nom que pourrait avoir la future place. Deux ont les faveurs actuellement de la place. «Je ne vous cache pas qu’il y a un effort de la ville à promouvoir des personnages féminins», indique Éric Alan Caldwell, président du comité.

Le budget pour la construction de la place est estimé à 1,150 M$.


Art public

Une œuvre du plasticien Léopol Bourjoi, présente sur le terrain privé de l’église, sera démontée lors des travaux. Son avenir reste inconnu. L’artiste présent lors de la consultation ne comprend pas pourquoi personne n’est venu lui demander son avis.

Le maire a avoué que la question ne s’était pas posée. «Nous devions agir vite pour commencer les travaux au plus vite», a expliqué Réal Ménard en entrevue.

D’ailleurs, l’installation d’une œuvre publique ne se fera pas avant 2018. «Il aurait fallu lancer un concours, ce qui aurait ralenti les démarches pour les travaux», ajoute Janick Alexandre.

La place du legs du 375e de Montréal de Hochelaga se situera devant l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge.


L’esquisse initiale du projet sera mise à jour d’après les conclusions que tirera la mairie de la consultation publique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!