Arnaud Stopa TC Media Pierre Lessard-Blais quitte la présidence de la SDC pour se concentrer sur de nouveaux projets professionnels.

La Société de développement commercial (SDC) Hochelaga-Maisonneuve devra se trouver un nouveau président de conseil d’administration. L’occupant actuel, Pierre Lessard-Blais, renonce à se représenter.

C’est dans une lettre d’opinion publiée dans La Presse, que le propriétaire de la microbrasserie l’Espace public a rendu publique sa décision.

«J’ai de nouveaux projets avec le bar et j’ai l’impression d’avoir livré beaucoup de choses. Je tire ma révérence en laissant l’organisme en bonne santé», analyse-t-il.

Depuis deux ans, sous sa coupe, la SDC a changé de directeur et d’image de marque, mis en place un plan d’action annuel et un programme évènementiel. Mais, ce dont il est le plus fier est d’avoir verdi la rue Sainte-Catherine.

«Il y a eu des débats à l’interne pour savoir si ça faisait partie de nos tâches. On disait que c’était le rôle de l’arrondissement, mais tous, chaque année, était déçu de leur travail. Finalement, on s’est pris en main.» Cette année encore, 10 000 fleurs seront plantées sur l’artère.

Il regrette toutefois de ne pas avoir eu le temps de préparer le terrain aux commerces pour lutter contre les effets de l’embourgeoisement.

«On a pas eu le temps de se pencher sur les impacts à long-terme sur les commerces de l’embourgeoisement. J’ai du défendre mes membres contre des actes que je trouve toujours inacceptables, mais je n’ai jamais minimisé le problème de l’embourgeoisement. Il faut faire plus pour atténuer ses effets.»

Dans sa lettre, il plaide pour une mixité commerciale, où les commerces pour clientèle aisée côtoient des commerces pour clientèle pauvre.

«Il y a un consensus dans le quartier pour protéger la mixité sociale. Ce n’est pas vrai qu’on croule sous l’or, il y a encore plusieurs locaux vacants sur les Promenades.»

Il dénonce ainsi le manque de protection juridique pour les hausses de loyers commerciaux.

«Quand ton bail finit, tu peux te retrouver avec un loyer triplé, parce que ton voisin qui est une multinationale paie le triple. Les commerçants sont des gens de la petite classe moyenne, ils ne peuvent pas subir ces hausses abusives.»

Il propose ainsi la création d’un organisme à but non lucratif pour acheter des immeubles commerciaux sur le modèle des habitations à loyer modéré.

Son successeur sera choisi lundi 24 avril par les administrateurs de la SDC.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!