Archives TC Media Réal Ménard lors de l'annonce en mai dernier

Le centre communautaire d’Hochelaga qui devait être construit dans le parc Raymond-Préfontaine d’ici 2021 sera érigé ailleurs.

«J’ai bien réfléchi, les citoyens n’en veulent pas à cet endroit. Nous allons reprendre tout le dossier à zéro», a confié le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, aux Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve.

Le centre communautaire d’Hochelaga avait été annoncé en grande pompe le 18 mai dernier, en présence du maire de Montréal, Denis Coderre. Une enveloppe de 15 M$ – toujours d’actualité – avait été attribué à ce projet demandé par les organismes communautaires depuis plus d’une vingtaine d’années. «C’est un moment historique pour le quartier», avait clamé alors Réal Ménard.

Le bâtiment de trois étages et d’une superficie de 30 000 pi2 devait être construit à proximité de l’aréna Francis-Bouillon, en rénovation depuis l’automne, sur une partie de son stationnement. Il devait répondre aux besoins communautaires des organismes du quartier et accueillir notamment une salle polyvalente et un café.

Le 20 juin dernier, une consultation publique avait aussi été menée par la mairie concernant les besoins de la population, qui demandait avant tout un gymnase, non inclus dans les plans proposés par la mairie, même si cet équipement avait été promis aux organismes communautaires.

Les participants avaient déjà souligné que le site choisi n’était pas adéquat et qu’une implantation au sud de la rue Ontario serait un meilleur choix. C’est là où résident les usagers du Centre communautaire Hochelaga (CCH), principal organisme qui bénéficierait d’un nouveau centre.

Réal Ménard n’a pas indiqué vers où les élus et l’administration se pencheront pour définir un nouveau site.

Toutefois, la reprise de l’ancienne école Hochelaga n’est pas à exclure. Les élus de l’opposition de Projet Montréal et le CCH militent en ce sens depuis le début de la mandature. Le maire avait expliqué, il y a deux mois, que ce site n’était pas disponible. «La Commission scolaire de Montréal ne voulait pas libérer l’école Hochelaga, puisqu’elle envisage d’y délocaliser son siège social. À un moment, il faut prendre des décisions, même si toutes les conditions ne sont pas idéales», avait-il dit à l’époque.

Une annonce officielle aura lieu en septembre, a précisé l’édile, mercredi dernier.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!