Le conseiller du district d’Hochelaga déplore que les aménagements prévus pour sécuriser les abords des établissements scolaires de la rue Adam n’aient pas été installées à temps pour le retour des élèves à l’école Baril.

Éric Alan Caldwell s’est dit «très déçu» de constater que les mesures d’apaisement de la circulation n’étaient toujours pas installées sur la rue Adam, alors que ces travaux sont planifiés depuis 2014.

«J’ai interpellé l’administration en place à chaque budget, se plaint-il, mais depuis 3 ans, rien n’a été fait.»

Après vérification, les sommes pour ces travaux ont effectivement été inscrites à deux reprises dans le programme triennal d’immobilisations (PTI) de 2015-2017 et celui de 2016-2018.

«Mais avec les retards accumulés pour la livraison de la nouvelle école Baril, les travaux ont dû être repoussés», se défend la mairie d’arrondissement.

Les autorités locales confirment également qu’une conception géométrique a bel et bien été réalisée pour les abords de l’école Baril. Elle comprend la reconstruction des trottoirs sur la rue Adam ainsi qu’une modification aux intersections des rues Joliette et de Chambly pour y sécuriser les déplacements à pieds.

«Les plans préliminaires prévoyaient également le retrait des stationnements en face de l’école en vue d’aménager une petite placette en face de l’établissement», a précisé l’arrondissement.

Une rue dangereuse?

En 2009, une étude de la Direction de la Santé publique faisait déjà état d’«un certain nombre de piétons blessés sur cet axe» qui traverse les quartiers Hochelaga et Maisonneuve sur 2,7 km. Une zone autour de laquelle on retrouve quatre écoles primaires ouvertes et plus de neuf parcs dans un rayon de 200 m.

C’est la raison pour laquelle 13 dos d’ânes et d’autres aménagements d’atténuation de la vitesse ont déjà été installés sur la rue Adam au cours des dernières années, «venant ainsi réduire de façon significative le nombre d’accidents à cet endroit ainsi que la gravité de ces derniers», garantit l’arrondissement.

Pourquoi la mairie n’a-t-elle pas poursuivi dans cette lancée ses efforts d’apaisement de la circulation, alors que plus de 300 enfants fréquentent à nouveau l’école Baril?
«Entre temps, la Ville Centre a repris la responsabilité de la rue Adam, et ces derniers ont accepté le concept de l’arrondissement et les travaux seront effectués au cours de l’année 2018», répondent les services de la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

C’est donc la Ville de Montréal qui assumera dorénavant la mise en œuvre et les coûts de ces travaux. Une alternative peu convaincante pour M. Caldwell qui compte faire du verdissement et de la sécurité aux abords des écoles un de ces chevaux de bataille, s’il est réélu le 5 novembre prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!