Nicolas Ledain / TC Media Le maire Réal Ménard, Geneviève Turcotte de L’Imprimerie et Gilles Renaud d’Ateliers créatifs ont coupé le ruban inaugurant Le Ste-Cath.

Le pôle créatif Le Ste-Cath a été officiellement inauguré en présence du maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard. Cet ancien immeuble vacant compte une trentaine d’ateliers et accueillera aussi des commerces.

Les premiers artistes occupent déjà les locaux depuis la fin de l’année 2016, mais avec la fin imminente des travaux dans le bâtiment situé au 3910 de la rue Sainte-Catherine, l’espace va atteindre son plein potentiel dans les prochaines semaines.

D’ici la fin de l’année, un gym va aussi ouvrir au rez-de-chaussée, à côté d’un espace pour des vernissages et des événements privés. Enfin, un organisme de réinsertion et de formation professionnelles doit ouvrir une boulangerie par la suite dans ce même édifice.

«On a intérêt à intégrer de l’économie sociale, du privé et du commercial avec l’aspect artistique. Cela va nous aider à pérenniser et ça créé des opportunités économiques dans le quartier», explique Gilles Renaud, directeur général d’Ateliers créatifs, un développeur immobilier à but non lucratif qui inaugure avec le Ste-Cath son sixième pôle créatif à Montréal.

Lors de cette ouverture publique jeudi 14 septembre, le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve avait aussi fait le déplacement pour couper le ruban. Réal Ménard se réjouit de la reconversion de cet immeuble qui était vacant depuis plusieurs années.

«Nous aurons peut-être 50, 60 ou 100 personnes de ce bâtiment qui vont manger sur la rue Sainte-Catherine. Nous sommes dans un secteur de revitalisation urbaine intégrée (RUI), dont avoir ces ateliers ici, c’est très important pour nous», salue M. Ménard.

Pour permettre à Ateliers créatifs d’obtenir ce bâtiment, la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM) a acheté l’immeuble pour près de 2,2 M$ il y a deux ans et donne dix ans au développeur immobilier pour le rembourser.

Un soutien pour les artistes
Le Ste-Cath est avant tout un coup de pouce pour la communauté artistique qui compte de nombreux membres dans Hochelaga. Avec ses trente espaces disponibles en location autant pour une heure qu’à l’année, Ateliers créatifs veut permettre aux artistes d’avoir un espace convenable pour travailler.

«En structurant un lieu comme cela, on fait en sorte qu’ils aient des ateliers abordables, aux normes, mais surtout durables. On ne vendra pas et nous allons toujours essayer d’avoir les loyers les plus bas possible», précise Gilles Renaud.

Le modèle mixte permet notamment de diversifier les sources de revenus et de garantir ces prix bas.

Le principal occupant du site est L’imprimerie, un centre d’artistes fondé sur l’impression et la photographie. Il compte déjà 125 membres qui viennent travailler dans ce nouveau pôle.

«On est très ouverts et on s’adresse à toutes sortes de créateurs. […] Nous sommes prêts à développer toutes sortes de projets, même avec des organismes communautaires. Dès qu’on a choisi d’aller dans Hochelaga-Maisonneuve, on savait qu’il y avait cette implication sociale dans le quartier», indique Geneviève Turcotte, codirectrice générale de L’Imprimerie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!