Nicolas Ledain / TC Media Le projet du nouveau centre de loisirs présenté par Réal Ménard devrait coûter 16 M$.

Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, a annoncé jeudi la construction de ce centre de loisirs pour 2021. Face à la contestation citoyenne, l’élu a modifié le projet initialement proposé.

Au mois de mai 2017, Réal Ménard avait présenté un projet à 15 M$ à proximité de l’aréna Francis-Bouillon dans le nord du quartier. Mais à la suite d’une consultation publique organisée au mois de juin, les citoyens et organismes communautaires ont signifié à l’arrondissement qu’ils souhaitaient que ce centre soit bâti au sud d’Ontario et qu’il accueille un gymnase. Le nouveau projet répond à ces deux besoins.

Le nouveau centre de loisirs de 30 000 pieds carrés devrait voir le jour dans le parc Hochelaga en 2021. Ce bâtiment sur trois niveaux sera juste derrière la bibliothèque et proche de la piscine. En plus du gymnase, il proposera quatre salles polyvalentes, des locaux administratifs et un café-rencontre au rez-de-chaussée.

«Je suis très heureux, car nous avons été entendus et ce centre répond vraiment aux besoins. C’est parti dans le bon sens, le quartier avance», s’est réjoui Roland Barbier, directeur général du centre communautaire d’Hochelaga.

La députée Carole Poirier évoque un «gros moment de fierté» avec cette annonce puisqu’elle a longtemps milité pour un projet de ce type.

Un appel d’offres pour les plans et devis sera lancé en début d’année prochaine et le projet a été chiffré à 16 M$, dont 4 M$ financés par la ville-centre. Des travaux de décontamination doivent notamment être réalisés et 20 arbres seront à déplacer.

Réactions
Projet Montréal a globalement salué ce nouveau centre de loisirs, mais assure que le maire d’arrondissement a repris les idées énoncées par le parti d’opposition il y a quelques mois.

«M. Ménard nous avait raillés à l’époque et finalement il reprend nos propositions. Ce n’est qu’une annonce à quelques heures du début de la campagne officielle et ce projet n’est visiblement pas à maturité», assène Éric Alan Caldwell, le conseiller du district.

De son côté, Réal Ménard rejette cette analyse et dit avoir simplement écouté la population.

«Je n’ai certainement pas écouté Projet Montréal. Je n’étais pas favorable à construire le centre dans un parc, mais j’ai rassemblé les organismes de la famille et les citoyens et ils m’ont dédouané, donc nous prenons la bonne décision», estime le maire d’arrondissement.

M. Caldwell déplore également qu’un gymnase soit construit sur ce site alors que l’école Hochelaga, qui se situe à quelques mètres, possède déjà cet équipement. Si l’arrondissement assure que la CSDM refuse de céder le bâtiment, l’élu de Projet Montréal demande à recevoir des preuves de ces allégations et juge que la négociation est encore possible.

Contactée par TC Media, Diane Beaudet, la commissaire scolaire du secteur, a confirmé que la CSDM souhaitait conserver ce bâtiment et qu’elle envisage de demander une rénovation pour accueillir de nouveau des élèves.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!