Gracieuseté Ahlem Belkheir, fondatrice de Méga Vrac, veut participer à la dynamisation d’Hochelaga.

L’enseigne Méga Vrac a décidé d’ouvrir son deuxième magasin dans Hochelaga. Ce commerce zéro déchet vient répondre à une demande croissante dans le quartier.

Depuis l’ouverture de son premier commerce sur la promenade Masson il y a un an, Méga Vrac a connu une croissance exponentielle. Le commerce zéro déchet a donc décidé d’ouvrir une deuxième épicerie et a logiquement choisi Hochelaga puisque les demandes de résidents du quartier se multiplient.

«C’est étonnant. Les gens d’Hochelaga viennent depuis l’ouverture et ils me demandent presque tous d’ouvrir un commerce dans leur quartier. Les gens sont soucieux de cet enjeu et c’est là qu’on avait le plus de demandes», indique Ahlem Belkheir, fondatrice et directrice de cette enseigne.

L’adresse exacte n’est pas encore connue, mais Méga Vrac a confirmé à TC Media que sa nouvelle épicerie sera sur la rue Ontario. La date d’ouverture n’a pas non plus été confirmée, mais la fondatrice de l’épicerie promet une inauguration durant l’automne. Tous ces détails seront dévoilés dans environ un mois.

Sur place, l’offre sera similaire à l’épicerie de la promenade Masson avec plus de mille références. Épices, graines, noix, pâtes, farines, huiles, beurres, miel, thé, café, shampoing ou encore lessives seront proposés aux clients sans emballages. Chacun vient avec ses bocaux ou ses sacs et se sert librement.

«Ce sera une épicerie à l’écoute des clients, si les gens ont besoin de quelque chose, on est prêt à entendre les suggestions. Hochelaga est en plein développement et on veut participer à améliorer l’image du quartier», ajoute Mme Belkheir qui espère aussi convaincre les autres commerçants de se tourner vers ce mode de consommation.

Accueil positif
La société de développement commercial (SDC) d’Hochelaga-Maisonneuve se réjouit de cette prochaine arrivée et confirme l’engouement des consommateurs du quartier.

«Ce mode de consommation prend de l’ampleur à Montréal et surtout dans Hochelaga-Maisonneuve. C’est une offre complémentaire qui s’ajoute aux commerçants qui prennent ce virage du zéro déchet. Il faut aller vers ça et c’est important d’offrir cela à la population», pense Jimmy Vigneux, directeur général de la SDC.

L’Association québécoise zéro déchet (AQZD) salue aussi cette implantation de Méga Vrac dans Hochelaga.

«C’est une très bonne nouvelle, car ça manquait. Nous ne sommes pas surpris, parce que ça « pop » de partout et c’est très encourageant pour la communauté», estime Élodie Briant, membre de l’AQZD.

Premier festival zéro déchet de Montréal

Les 14 et 15 octobre prochains, L’Association québécoise zéro déchet (AQZD) organise le premier festival zéro déchet de Montréal au marché Bonsecours.

Autour de sa devise «inspirer, outiller, agir», l’AQZD va proposer des conférences et panels de discussion, une foire de cinquante exposants et des ateliers pour parents et enfants pour apprendre à fabriquer des produits ménagers et d’hygiène chez soi.

Par ailleurs, une association des commerçants zéro déchet a aussi été créée pour inciter les producteurs à tendre le plus possible vers ce mode de consommation.

«Je ne vois pas de concurrence. On travaille ensemble pour un mode de vie», estime Ahlem Belkheir, fondatrice de Méga Vrac.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!