L’opération menée vendredi 29 septembre dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a permis d’interpeller trois personnes. Plusieurs drogues, dont une substance qui ressemble à du fentanyl, ont été saisies.

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), tout porte à croire que ce réseau est impliqué dans les cas de surdoses survenues dans le quartier entre fin août et début septembre.

Lors de cette perquisition réalisée par le Module de crimes de violence de la Division Est dans deux résidences du secteur, deux hommes et une femme ont été interpellés. Les suspects arrêtés ont comparu samedi dernier par vidéo comparution. Il s’agit d’Alain Joly, 35 ans, Kevin Charbonneau, 28 ans, et Stéphanie Hamel, 26 ans. Ceux-ci font face à des accusations de trafic d’héroïne et de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic.

Une quatrième suspecte est toujours recherchée par les enquêteurs.

Il semble que ces appartements servaient de cache aux trafiquants. Il n’y avait néanmoins pas de laboratoires clandestins sur place.

Cette saisie a permis de récupérer 24 grammes de ce qui ressemble à du fentanyl selon le SPVM, 13 grammes de cocaïne, 9 grammes d’héroïne, 1739 grammes de poudre blanche «de nature inconnue pour le moment», précise le communiqué.

Depuis le début de cette opération, six perquisitions ont été menées dans des résidences et seize personnes ont été arrêtées et accusées.

«La lutte aux trafiquants est une priorité pour le SPVM et la pression sur ceux-ci est sans relâche», indique le communiqué publié ce lundi 2 octobre.

Source: SPVM

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!