Gracieuseté / Carole Briere Plusieurs bénévoles s’occupent chaque année du tri et de la préparation des cartons de distribution.

L’Opération Sous-Zéro effectue en ce moment sa distribution annuelle de manteaux et pantalons de neige. À l’issue de cette campagne 2017, le programme porté par le Centre communautaire Hochelaga va dépasser le seuil symbolique de 20 000 enfants habillés depuis 2004.

À l’issue de la première saison il y a 13 ans, le bilan était de 89 enfants équipés gratuitement d’un manteau et d’un pantalon pour passer l’hiver sereinement. Ce nombre est monté à 250 la deuxième année pour progressivement atteindre l’objectif minimum que se fixe désormais annuellement le Centre communautaire Hochelaga : 4500 enfants.

«C’est sûr qu’on va encore dépasser les 4500 cette année, ce qui fera plus de 20 000 depuis le début. On remplirait le Centre Bell de beaux enfants avec de beaux habits de neige», se félicite Roland Barbier, le directeur général du Centre communautaire Hochelaga.

Si l’organisme de quartier coordonne désormais ce programme pour l’ensemble de la région, il a été initialement imaginé par la designer Marie Saint-Pierre, qui se désolait de voir des enfants sous-équipés pour le froid glacial par manque de moyens financiers. Les écoles qui souhaitent bénéficier de l’Opération Sous-Zéro peuvent donc se rapprocher du Centre communautaire Hochelaga qui offre jusqu’à 30 habits complets par établissement. 171 écoles de Montréal et des couronnes nord et sud sont désormais partenaires.

«C’est un travail d’équipe. On demande aux services de garde et aux enseignants de voir quels enfants ont le plus besoin et c’est délicat parce qu’on ne veut pas froisser les susceptibilités des parents, mais c’est pour le bien-être de l’enfant. […] Cela représente beaucoup parce que cela leur permet de jouer dehors sans avoir froid», constate Isabelle Ouellet, directrice adjointe de l’école Louis Dupire qui participe à l’opération.

Dans cet établissement primaire de Mercier Ouest qui compte six classes d’accueil, ce programme est notamment primordial pour aider à l’intégration des nouveaux arrivants.

Dons et bénévolat
Tous les vêtements donnés dans le cadre de l’Opération Sous-Zéro sont neufs et sont soit récupérés grâce à des dons de marques partenaires, soit achetés grâce à la générosité de la population. En 2017, le Centre communautaire a récolté plus de 200 000$ pour cette distribution.

«Je suis impressionné par la générosité des gens. J’en parle tous les ans parce qu’il y a des personnes très différentes qui donnent. Certains vont donner 30 000$, […] d’autres viennent me voir pour me donner 20$ alors qu’ils n’ont pas grand-chose», salue Roland Barbier.

Le directeur général de l’organisme d’Hochelaga ne tarit pas de compliments pour ces généreux donateurs et il est aussi élogieux envers les dizaines de bénévoles qui participent à la réussite de cette distribution.

«Presque 100% de l’opération est effectuée par les bénévoles. Toute la manipulation, la réception, le tri, les partages, les séparations. Ils sont extraordinaires», s’enthousiasme M. Barbier.

D’autant que le travail est laborieux puisque le Centre communautaire d’Hochelaga fait en sorte de créer des dizaines de combinaisons de tenues différentes pour ne pas que les enfants bénéficiaires soient habillés à l’identique dans les cours d’école.

«On demande au maximum aux écoles et aux organismes de rester discret pour que ça fonctionne. […] C’est un très beau projet de toute une communauté», conclut Roland Barbier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!