Gracieuseté / Benoît Rousseau Kim Batault est une jeune luthière qui travaille dans Hochelaga.

Jeune luthière formée au Cégep du Vieux-Montréal, Kim Batault a reçu le prix Première présence en clôture du Salon des métiers d’art de Montréal. Une bourse de 1000 $ a été remise à l’artisane hochelagaise.

«Ça fait plaisir, mais j’ai été surprise. […] C’est étonnant et agréable», avoue Kim Batault lorsqu’on l’interroge sur ce premier prix de sa jeune carrière. Diplômée depuis le mois de mai du Cégep du Vieux-Montréal, elle n’a participé au Salon des métiers d’art – qui avait lieu durant la première quinzaine de décembre – que pour rencontrer des gens, donner des cartes d’affaires et se faire connaître.

L’objectif est accompli puisque la luthière du quartier a été récompensée de cette distinction remise par le Conseil des métiers d’art du Québec à la relève de l’artisanat local.

«C’était ma première exposition au salon et je ne savais même pas qu’il y avait ce prix. Il y avait beaucoup d’autres artisans, donc c’est sûr que c’est encourageant», explique la jeune femme.

Kim Batault a séduit le jury en retravaillant une guitare acoustique modèle Parlor de la marque Martin. Elle l’a transformée pour améliorer le manque de projection sonore de l’instrument initial et a revu l’esthétique. Les jurés ont salué «son travail qui reflète la recherche d’un idéal, aussi bien au niveau de la matière qu’à travers la sonorité ; son audace d’avoir créé un nouvel instrument à partir d’un modèle existant, mais de taille différente et son choix de matériaux, érable et ébène, qui créent un contraste visuellement intéressant». Sur cet instrument, la luthière estime avoir passé entre 150 et 250 heures pour le transformer.

À l’occasion de ce Salon des métiers d’art de Montréal, quatre autres prix ont été remis par le jury des Prix d’excellence en métiers d’art. Marie Pierre Daigle a été récompensée du Prix d’excellence Caisse Desjardins de la culture et d’une bourse de 2500 $ pour son travail textile. Montserrat Duran Muntadas a obtenu le Prix de la relève ainsi qu’une bourse de 1000 $ pour ses bijoux. Enfin, la couturière Élène Beaudoin a reçu le prix présentation visuelle stand et la joaillière Sabine Pouquet a eu celui de la présentation visuelle loft.

Biographie
Issue du milieu artistique et intéressée par le son, Kim Batault a découvert le métier de luthier avec Roger Buro en France et Michel Pellerin au Québec. C’est ce qui l’a amenée à suivre la formation proposée au Cégep du Vieux-Montréal.

Depuis sa sortie d’école, elle répare et fabrique des guitares dans son atelier de Hochelaga. Pour contacter Kim Batault, rendez-vous sur son site internet kimbataultlutherie.com ou par courriel à lutherie.batault@gmail.com.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!