Treize jeunes au bord du décrochage scolaire de l’école Chomedey de Maisonneuve ont réalisé une murale de tape art avec deux artistes novateurs. Leur œuvre est présentée dans le cadre de l’exposition Mix tape à la maison de la culture Maisonneuve.

Pendant quatre semaines à raison d’une séance hebdomadaire, ces treize jeunes scolarisés dans un programme particulier à Chomedey de Maisonneuve ont collé et découpé du ruban adhésif pour former des silhouettes et des formes sur un mur de la galerie de la Zone Molinari à la maison de la culture.

«C’était tout nouveau pour moi et j’ai adoré. Ça permet de travailler notre créativité et notre ingéniosité», explique Sabrina, 15 ans. À l’instar de cette jeune fille, ses camarades ont découvert cette forme d’art originale et l’inspiration a gagné cette classe, même s’il a fallu un peu de temps pour briser la glace.

«Ce qui est le fun, c’est que c’est un projet collaboratif qui a évolué. Au début, ils sont arrivés avec du scepticisme et un manque d’intérêt, mais ensuite ils attaquaient tout de suite. Ça peut juste être bénéfique comme activité. J’aimerais qu’ils réalisent que s’ils le veulent, ils peuvent devenir artistes aussi», lance Guillaume Meunier, un des deux artistes de cette exposition.

Il faut dire que les oeuvres présentées dans le cadre de Mix tape sont originales et engageantes. Sur les collages de ruban adhésif de Guillaume Meunier, l’artiste de multimédia Maxime Damecour projette des animations de couleurs éclatantes et de formes évolutives grâce à un logiciel de mapping qu’il a inventé. Cette forme artistique innovante a encouragé ces jeunes au bord du décrochage à participer à la création.

«Ça serait bien de faire ça pour d’autres écoles. C’est pas ce qu’on ferait en cours d’art et c’est quand même une belle opportunité.»
Sarah-Blanche, élève de Chomedey de Maisonneuve qui a participé à la murale.

«On essaye de les inciter à rester à l’école en leur proposant plein de projets spéciaux pour les motiver. Je suis épatée avec celui-ci, j’ai vu des yeux briller, il y a de l’absentéisme, mais dans l’ensemble, je trouve cela formidable», se félicite Chloé Duval-Joyal, enseignante d’art à l’école Chomedey de Maisonneuve.

Sur les treize élèves impliqués dans ce projet, ils étaient encore neuf présents lors de l’avant-dernière séance de travail sur la murale.

Mise en valeur
Ce projet a été créé par un partenariat entre cette exposition, la maison de la culture Maisonneuve, l’école secondaire et Isabelle Boisvert, une artiste du quartier qui s’engage souvent dans des programmes de médiation culturelle avec les jeunes de Hochelaga-Maisonneuve. Selon elle, il était essentiel de mettre en avant ces adolescents qui font face à des problèmes dans le milieu scolaire.

«Ce sont des élèves qui sont en difficulté et qui ont de la misère à prendre le bon. C’est précieux de faire [cette exposition], car ça leur fait gagner de l’estime d’eux-mêmes. Ils ont beau chialer, mais à la fin ils sont super fiers», souligne Mme Boisvert.

«Ils n’ont jamais fait ça d’être exposés dans une galerie. Certains d’entre eux ne diront jamais qu’ils sont contents, même s’ils sont bien expressifs à leur façon», poursuit Chloé Duval-Joyal.

Ce bonheur transparaissait dans l’enthousiasme de ces jeunes face à leurs œuvres et dans les mots de Sabrina, qui ne cache pas sa fierté de partager une exposition avec de vrais artistes dans une vraie galerie.

«C’est toute une chance parce que c’est pas tous les jours que des élèves de secondaire vont travailler avec des artistes. On prouve aux gens qu’on est capables, qu’on a travaillé fort et on montre notre créativité et notre talent», fait valoir cette élève de Chomedey de Maisonneuve.

Le finissage officiel de l’exposition aura lieu ce mardi 27 février lors d’un 5 à 7, mais les jeunes artistes en herbe vont profiter d’une présentation exclusive de la murale lorsqu’elle sera terminée en présence de leurs parents et de leurs professeurs.

L’exposition Mix tape est présentée jusqu’au dimanche 4 mars à la maison de la culture Maisonneuve.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!