Gracieuseté Tania Perreault, Tania Morrison et Catherine Bélanger sont les cofondatrices de Lovasi.

Connu pour ses designs de bars, restaurants et commerces de Montréal, l’atelier Lovasi vient d’ouvrir sa première boutique dans Hochelaga-Maisonneuve. Les trois copropriétaires espèrent participer à la redynamisation du quartier.

Installée depuis trois ans sur la rue Sainte-Catherine, cette entreprise était jusqu’ici plutôt discrète. Hormis une partie bureau pour recevoir les clients et un atelier pour concevoir des meubles sur mesure, le nom Lovasi était surtout connu dans le monde du design. Mais plutôt que de rester derrière la porte close de leur espace de création, Tania Morrison, Tania Perreault et Catherine Bélanger ont eu l’idée d’ouvrir une boutique à l’avant de leur local il y a quelques mois. Les trois copropriétaires ont finalement concrétisé ce projet le 1er février.

«Les gens du quartier nous connaissent, mais la plupart se demandent ce qu’on fait. On ouvrait nos portes à nos clients, mais on n’était pas ouverts au public et ça manquait», explique Tania Morrison.

Avec cette boutique, les trois associées voulaient s’offrir une vitrine pour Lovasi, mais aussi pour des produits fabriqués dans la province par des designers locaux.

«On veut vraiment mettre sur le devant de la scène des artisans du Québec qui font de beaux produits, qui nous représentent bien et qu’on aime. On est encore en rodage pour choisir tous nos fournisseurs et artisans», ajoute Tania Morrison.

La réponse est jusqu’ici plutôt bonne, puisque des médias spécialisés dans le domaine du design et de la mode ont consacré des reportages à cette ouverture.

«On a réalisé à quel point les gens s’intéressent à nous et ça fait plaisir. On ne s’attendait pas à une fureur dès le départ, c’est en développement et on ne se met pas de pression. On est surprises que la réponse des gens soit là», se réjouit la cofondatrice de Lovasi.

Participer à l’élan créatif
Depuis quelques années, la rue Sainte-Catherine vit le début d’un renouveau, en grande partie sous l’impulsion des milieux culturel et artistique. L’ouverture de l’atelier galerie de Marc Gosselin, l’inauguration du centre d’artistes L’Imprimerie, le lancement de l’organisme Temps d’Événements ou encore l’installation prochaine de l’Académie du ballet métropolitain sont autant de signes de cet engouement.

De plus, des créateurs comme la marque de vêtements pour enfants Electrik Kidz – qui vient de rénover son espace boutique – ou Lovasi s’inscrivent dans une démarche similaire en ouvrant les portes de leurs ateliers à la population.

«Nous étions un peu cachées au début, mais quand tu vois qu’il y a plein de créateurs et que les gens s’intéressent, je trouve ça le fun de participer à cela», s’enthousiasme Tania Perreault.

Alors que la Société de développement commercial Hochelaga-Maisonneuve et les élus de l’arrondissement soutiennent ce mouvement créatif sur la rue Sainte-Catherine, les cofondatrices de Lovasi pensent qu’il s’explique aussi par l’esprit du quartier.

«On a vu d’autres endroits, mais il risquait d’y avoir des problèmes au niveau du bruit et des odeurs. Dans Hochelaga, on a trouvé une liberté de faire ce qu’on voulait et les gens s’intéressent à ce qu’on fait», salue Catherine Bélanger.

«Il y a plus un esprit de quartier qu’un esprit de consommation artificielle ici. Les gens se tiennent, on a comme un sentiment patriotique», conclut Tania Morrison.

La boutique Lovasi est ouverte du mardi au samedi au 4721 rue Ste-Catherine Est.

Histoire

L’entreprise Lovasi découle de l’association de Tania Perreault et Catherine Bélanger dans la création de meubles sur-mesure. Anciennes collègues, elles ont commencé à travailler ensemble avant de rencontrer Tania Morrison qui était commerçante dans Hochelaga-Maisonneuve. Les trois designers ont choisi de collaborer pour réaliser l’aménagement de restaurants et commerces montréalais. Lovasi a notamment signé le design intérieur du restaurant la Champagnerie dans le Vieux-Montréal, du bar Randolph de Rosemont ou encore du comptoir végane Antidote dans Hochelaga.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!