Google Maps Image L’établissement la Québécoise est ouvert depuis 47 ans sur la rue Ontario.

Les copropriétaires du restaurant La Québécoise Hot Dog sur la rue Ontario viennent de mettre en vente leur commerce. Cet établissement est ouvert depuis 1970 dans le quartier.

En 47 ans d’histoire, le restaurant de hot-dogs la Québécoise est bien connu dans Hochelaga-Maisonneuve. L’annonce de la mise en vente la semaine dernière a donc provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. La plupart des internautes ont néanmoins rappelé les multiples constats d’insalubrité reçus par l’établissement ces dernières années.

Entre décembre 2015 et avril 2016, quatre amendes ont été répertoriées par le ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) pour un total de 7100 $. La propreté des lieux ainsi que la conservation des aliments ont été pointées du doigt lors de ces différentes inspections. De plus, lors de visites réalisées en 2013 et 2015, des infractions avaient aussi été constatées et là encore des amendes avaient été émises.

Les responsables de l’établissement s’étaient défendus en indiquant que ces irrégularités avaient été corrigées par un nettoyage. Contactés par TC Media, ils expliquent aujourd’hui cette mise en vente par l’envie de prendre du repos.

«Cela fait 35 ans que je travaille ici et presque 20 ans que nous sommes propriétaires. Je suis fatigué et j’ai envie de m’en aller, en plus mon partenaire est malade et on veut prendre un break», explique George, l’un des deux copropriétaires.

Ce dernier espère aussi que le repreneur de la Québécoise poursuivra sa vocation de restaurant.

«C’est une institution, il y a eu quatre générations ici. J’ai connu des enfants qui viennent maintenant avec leurs enfants. J’espère que ça va rester un restaurant, mais il va falloir beaucoup d’énergie, car ça demande beaucoup de travail et il y a besoin de rénovation», reconnaît George.

Sur l’annonce de mise en vente, la Québécoise avance un chiffre d’affaires de plus de 1,5 M$ sur les trois dernières années et les deux copropriétaires demandent 165 000 $ pour leur établissement situé au coin des rues Ontario et Aylwin.

Il s’agit de la deuxième annonce concernant un commerce de ce secteur ces derniers jours, puisque le magasin Rossy situé à quelques mètres de la Québécoise va fermer ses portes à la fin du mois d’avril.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!