Vanessa Hébert / Métro Média Lisa Palmieri dans sa maison d'enfance à Saint-Léonard

Les choses vont bien pour Lisa Palmieri! Véritable performeuse dans l’âme, la jeune femme fera partie tout le mois de juin de la distribution du nouveau projet estival de Juste Pour Rire, Fame, après avoir participé à leur précédente comédie musicale, Mary Poppins, qui a eu un succès monstre.

Depuis son jeune âge, Lisa a toujours aimé performer. Elle a commencé la danse à neuf ans, pour ensuite devenir enseignante de danse à L’Académie de danse de Montréal, à Saint-Léonard.

Même si dernièrement, Lisa a déménagé dans le quartier Hochelaga et apprécie beaucoup la petite vie de quartier qu’elle y retrouve, spécialement dans son secteur non loin du Stade Olympique, elle reconnaît que Saint-Léonard fait partie de qui elle est.

« Les gens de ma communauté, les valeurs, la proximité entre les gens… c’est cette mosaïque de gens et de moments qui m’ont forgée! »

En plus de la danse, elle a toujours aimé chanter, faire des imitations, mais elle n’aurait jamais osé penser le faire de manière professionnelle. Après un baccalauréat en communications à Concordia, elle a décidé de faire le grand saut et de s’installer à New York pour se perfectionner, à l’âge de 22 ans.

« Je me suis dit que si j’allais plonger dans ce métier, ça allait être tout ou rien. Et si ça ne fonctionne pas, et bien au moins j’aurai essayé », explique-t-elle avec fougue.

L’aventure Mary Poppins

Après New York, le retour au bercail n’a pas été des plus faciles, car rien ne débloquait réellement. Après plusieurs mois de remise en question, elle est tombée sur une vidéo de Serge Postigo qui annonçait que pour la première fois, Juste Pour Rire invitait le public à ses auditions.

Lisa a saisi sa chance et a été rappelée parmi les quelque milliers d’applications à travers le Québec et une fois aux auditions, elle a donné tout ce qu’elle avait.

« Je n’avais jamais été aussi nerveuse. J’avais deux chansons à faire, ça, ça allait, mais aussi un monologue en français », dit-elle en riant, car le français est sa troisième langue.

Quand les juges lui ont demandé s’il s’agissait de sa première audition en français, c’est là que sa personnalité pétillante est ressortie, ce qui, outre son talent, a grandement pesé dans la balance et lui a valu une place au sein de la troupe, en tant que ramoneuse, dans le chœur.

Lisa Palmieri durant les répétitions de Mary Poppins

 

Fame, le nouveau projet

Alors que dans Mary Poppins, elle faisait partie du chœur, Lisa se retrouvera cette fois à camper un des personnages principaux, soit celui de Mabel Washington, une étudiante qui parle italien, français et anglais et qui adore manger… tout comme elle!

« Je trouve que c’est un beau rôle, car Mabel se rend compte au fil de l’histoire que ce qui est plus important, c’est de rester fidèle à elle-même, même si ça ne cadre pas avec le moule de la société ».

Pour obtenir le rôle, Lisa a passé les auditions, sans avoir de passe-droit parce qu’elle avait été de la distribution de Mary Poppins. Par contre, sur place, elle a senti qu’un petit quelque chose n’avait pas cliqué.

Elle raconte que Serge Postigo lui a ensuite demandé de revenir pour refaire son audition, cette fois-ci en y ajoutant sa propre personnalité. « Quand tu pratiques pendant un mois d’une certaine manière, c’est difficile de changer tout ça, mais je l’ai fait et c’est comme ça que j’ai eu le rôle, grâce à ma personnalité! »

Lisa avec le Félix du Spectacle de l’année – interprète, remporté par Mary Poppins à l’ADSIQ en octobre 2017

Et après?

Lisa essaie de vivre ses expériences au jour le jour : en ce moment elle planche sur Fame, et on verra après.

« C’est une manière pour moi de rester calme, mais aussi de continuer à apprécier ce que je fais, car ça peut rapidement devenir stressant. » Elle prendra les opportunités qui viendront par la suite, mais une chose est certaine, elle ne cache pas son amour des comédies musicales, qui rassemblent tout ce qu’elle aime.

« Il y a quelque chose de très pur et très spécial à recevoir une réaction immédiate du public, je me nourris de ça. C’est pourquoi j’aimerais faire ça encore longtemps! »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!