Archives Métro Média Christian Simard et sa conjointe Ariane St-Pierre ont fondé Electrik Kidz dans le quartier en 2010.

Établie sur la rue Sainte-Catherine Est depuis 2013, l’atelier-boutique Electrik Kidz fermera ses portes le 23 juin.

Entreprise phare du quartier, Electrik Kidz, qui se spécialise dans les accessoires pour les enfants âgés entre 0 et 8 ans, a pignon sur rue sur Sainte-Catherine Est depuis quelques années.

Or, suite à une restructuration, la compagnie a décidé de mettre la clé dans la porte de son atelier-boutique.

« Le commerce de détail change, et on s’adapte », explique Christian Simard, cofondateur d’Electrik Kidz.

Lui et sa conjointe, Ariane St-Pierre, ont décidé de simplifier leur manière de faire et de miser sur le commerce en ligne.

« On a un sous-traitant qui s’est offert pour faire la production, le stockage et la distribution. On n’a donc plus besoin de ces installations. »


Boutique dans le Mile-End

L’aventure Electrik Kidz a débuté en 2010, dans l’appartement du couple, suite à la naissance de leur fils.

Face à la popularité grandissante de leurs produits, ils se sont installés dans un local sur la rue Sainte-Catherine Est, qui leur servait à la fois de boutique et d’atelier.

Par la suite, ils ont également ouvert une boutique dans le Mile-End, sur la rue Saint-Laurent. Cette boutique, qui a fêté son premier anniversaire en avril, restera ouverte.

Défis dans le quartier
L’atelier-boutique de Hochelaga a surmonté son lot de problèmes, notamment du vandalisme à quelques reprises, revendiqué par un groupe qui lutte contre l’embourgeoisement du quartier.

Toutefois, Christian Simard soutient que cela n’a eu aucune incidence sur le choix de fermer l’atelier-boutique, lui qui est très attaché à Hochelaga-Maisonneuve.

« Ça n’a vraiment rien à voir avec le quartier. Ça s’est même vraiment calmé depuis quelque temps. »

Possible retour dans Hochelaga
Christian Simard n’écarte pas la possibilité de revenir dans le quartier dans un futur proche.

Il souhaiterait pouvoir garder la boutique sur Saint-Laurent, en plus d’avoir un pied à terre dans Hochelaga.

« On aimerait vraiment s’installer sur la rue Ontario », confie-t-il, expliquant qu’il s’agit plutôt d’un rêve à ce stade-ci que d’un véritable plan.

« On sait que l’offre va manquer dans le quartier, donc on aimerait faire le move avant que quelqu’un d’autre le fasse », conclut-il.

Jusqu’au 23 juin, une vente de fermeture se déroule à l’atelier-boutique située au 3921 Sainte-Catherine Est, où les gens pourront trouver évidemment des produits de la marque, mais aussi des meubles, de la quincaillerie et autres objets qui se trouvaient dans le local.

Le tout se vendra entre 50% et 90% du prix initial.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!