Courtoisie / Martin Ouellet Carole Poirier est députée de la circonscription depuis 2008.

Pour les prochaines élections, Carole Poirier essaiera de garder sa circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve pour laquelle elle est députée depuis 2008.

Bien qu’il s’agisse de sa quatrième campagne, Carole Poirier rassure : elle a la même fougue et la même énergie qu’à ses débuts. Selon elle, la seule chose qui change est son expérience.

« Au fil des années, j’ai développé une bien meilleure connaissance des enjeux locaux. Évidemment, ceux-ci changent : il y en a qui se règlent et d’autres qui se créent, mais par-dessus tout, je suis là pour trouver des mesures concrètes. C’est là où j’en suis dans ma réflexion politique », décrit la députée péquiste.

Trois préoccupations principales
Le dossier de la santé préoccupe grandement Mme Poirier, qu’elle qualifie de son dossier prioritaire. « Il faut des services de santé dans Hochelaga-Maisonneuve », martèle la candidate.

Selon elle, le plan du Parti Québécois d’ouvrir les CLSC de 9h à 21h tous les jours, avec des infirmières formées spécifiquement, sera bénéfique pour la circonscription.

Au sujet de l’éducation, son grand projet des quatre prochaines années serait l’école Hochelaga, qui doit être démolie ou rénovée.

« On veut combiner le projet de l’arrondissement du centre communautaire. Sur le même terrain, on a une école, un parc, une bibliothèque et une piscine. On veut s’organiser pour que le centre communautaire soit au centre de ça. J’ai pris l’engagement qu’on va le faire », mentionne Mme Poirier.

Finalement, elle souhaite aussi mettre de l’avant l’entrepreneuriat dans le quartier en soutenant et accompagnant le mieux possible les entreprises pour aider à leur développement.

« Hochelaga-Maisonneuve est une pépinière de petites et moyennes entreprises. Ça fait en sorte que les gens travaillent ici, mais aussi achètent ici. Tout le monde en bénéficie », complète-t-elle.

Chaude lutte
L’année dernière, la lutte a été plus chaude alors que le candidat de Québec Solidaire, Alexandre Leduc, qui n’était pas très loin derrière.

Malgré tout, Carole Poirier sent qu’elle et le Parti Québécois peuvent continuer à donner au quartier.

« Je suis très fière d’où Hochelaga-Maisonneuve est rendu et de ce que notre équipe a fait pour aider à faire avancer le quartier. J’ai vraiment une relation personnelle et privilégiée avec les résidents et je souhaite que ça continue », lance-t-elle en terminant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!