Vanessa Hébert / Les Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve Grâce à son amour pour la décoration et pour l’entrepreneuriat, Marie Letard a ouvert la boutique Bouche Bée sur la rue Ontario.

Depuis peu sur Ontario, on retrouve désormais la boutique Bouche Bée, qui propose des produits de décoration, de cuisine et de cadeaux qui met de l’avant le travail des créateurs d’ici.

Marie Letard avait l’entrepreneuriat et l’amour de la décoration dans le sang. Sa grand-mère, puis sa mère ont eu une boutique d’articles de décoration pendant 42 ans.

« J’ai grandi là-dedans, mais je n’avais pas envie de reprendre le commerce familial, j’avais envie d’aller ailleurs », explique la Française d’origine.

Habitant Hochelaga-Maisonneuve depuis six ans, Marie Letard a occupé quelques emplois, mais c’est en mars qu’elle a fait le grand saut en décidant d’ouvrir son propre commerce. C’est ainsi qu’est né Bouche Bée, la nouvelle boutique ayant pignon sur rue près de la place Simon-Valois.

Mis à part son amour pour la décoration, ce qui l’a poussée à se lancer dans cette aventure, c’est qu’elle trouvait que ce type de boutique manquait à son quartier.

« J’aime encourager les commerces d’Hochelaga, mais quand venait le temps d’acheter des articles de cuisine et de la papeterie, entre autres, je ne trouvais pas grand-chose. »

Chez Bouche Bée, on retrouve donc articles de cuisine et papeterie, mais aussi divers objets de décoration et même des cosmétiques, issus autant du Québec que de l’importation, afin de rendre le tout accessible.

« Je ne suis pas bonne pour créer, mais je suis bonne pour promouvoir, c’est un peu ma force », lance en riant celle qui a aussi un blogue où elle promeut les artisans d’ici.

Ainsi, les marques qu’on retrouve en boutique sont toutes des coups de cœur qu’a eu l’entrepreneure en allant à la rencontre des créateurs.

Selon elle, le fait de connaître les humains derrière et comment ils font leurs produits lui permet de mieux les faire connaître aux clients.

Sociofinancement
Après avoir investi son argent et avoir reçu divers prêts, il manquait tout de même une petite somme à Mme Letard pour se lancer.

Après la recommandation de plusieurs, elle a décidé d’aller vers une plateforme de sociofinancement, idée qui a été un succès, car le montant s’est accumulé rapidement.

« Les gens ont envie d’aider, que ce soit quelqu’un qui te connaît et qui veut t’encourager personnellement, ou bien simplement quelqu’un qui veut encourager un commerce dans son quartier ou encourager un entrepreneur avec un beau projet », soutient-elle.

Pour ceux qui donnaient, elle offrait des cadeaux « physiques » comme une carte-cadeau ou certains produits. « C’est une manière à la fois de remercier les gens, mais aussi, encore, de mettre de l’avant les créateurs », croit-elle.

Avenir
Marie Letard a plusieurs projets en tête afin d’occuper la portion arrière de la boutique, qui est pour l’instant inutilisée

D’ici la fin de l’année, elle compte lancer un calendrier d’événements, comme des ateliers de fabrication de produits d’entretien ménager.

Elle souhaite aussi en faire un espace de co-working, pour les gens qui voudraient une alternative autre qu’aller travailler dans un café.

Par contre, ces idées ne se concrétiseront qu’en 2019. « Pour l’instant, je donne le temps à la boutique de se faire connaître dans le quartier », conclut-elle.

La boutique Bouche Bée est située au 3772, Ontario Est.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!