Vanessa Hébert/Les Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve Depuis août, ils sont environ 1000 à travailler dans le mât du Stade olympique.

Inoccupée depuis 1987, la tour du Stade olympique abrite depuis un peu plus de deux mois ses premiers locataires : les employés de Desjardins. Visite des nouveaux bureaux.

Depuis août, ils sont environ 1000 à travailler dans le mât du Stade. On prévoit qu’ils seront près de 1300 en 2019.

L’entreprise québécoise occupe maintenant les sept premiers étages sur 12, pour un total de 80% de l’espace locatif.

Les lieux ont apporté leurs lots de bienfaits, comme la luminosité et les vues côté fleuve ou côté parc, mais aussi des défis.

« La tour en triangle, les murs sont inclinés, la tour rapetisse d’étage en étage, donc chaque étage est différent. On a découvert et ajusté des choses au fur et à mesure », explique Mathieu Desrochers, promoteur du projet Destination Tour de Montréal pour Desjardins.

Au 6e, on retrouve l’étage des professionnels, soit une centaine de personnes qui s’occupe principalement des formations et de la planification. À l’étage au-dessus, le plus peuplé, on retrouve le centre d’appel.

La particularité de ces nouveaux bureaux est leur configuration à aire ouverte où il n’y a aucun poste attitré. En effet, ce sont des bureaux partagés par et pour tous et chaque employé peut s’asseoir où il le désire selon ce qui correspond à ses besoins.

Par exemple, certains postes sont dotés d’un ou deux ordinateurs, certains postes ont des tables hautes, d’autres des tables basses, certains sont localisés plus près des fenêtres, etc.

Les seuls espaces fermés sont les nombreuses salles servant aux réunions ou aux formations.

Avec et pour les employés
Pour Desjardins, il était très important de prendre le pouls des employés : sondages, ateliers et « focus groups » ont été effectués afin de savoir ce que les employés voulaient et avaient besoin.

De leur côté, les employés se disent heureux que l’entreprise ait fonctionné de cette manière.

« Tout le monde avait la possibilité de donner son avis, pas juste un petit groupe.  Ils ont voulu savoir ce dont on avait vraiment besoin et on le remarque, car chaque étage n’a pas la même configuration, les mêmes outils disponibles », mentionne François Simard, conseiller en architecture d’affaires.

Malgré que l’entreprise se dise encore en période de rodage, car il reste encore certaines choses à finaliser, Desjardins pense pouvoir dire mission accomplie.

« On est en train de décortiquer les sondages faits auprès des employés, mais je dirais pour l’instant que le taux de satisfaction se situe aux alentours de 90% », conclut, ravi, M. Desrosiers.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!