Vanessa Hébert/Les Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve Richard Morin, Isabelle St-Roch, Michel Beaudoin, Charles Richard et Tania Lebedeff présenteront chacun dix toiles.

L’exposition Fusion’Art présente le travail de cinq artistes montréalais, incorporant un nouveau concept d’art virtuel qui permet d’entrer dans les toiles.

C’est Michel Beaudoin qui a eu envie d’exposer avec d’autres artistes. C’est lui-même qui a choisi ces complices, des gens qu’il côtoie depuis plusieurs années.

M. Beaudoin, Richard Morin, Isabelle St-Roch, Charles Richard et Tania Lebedeff se sont regroupés afin de présenter une exposition ensemble, au Bain Mathieu.

Ayant reçu une formation au Centre Phi, Richard Morin (qui peint sous le nom de R. Morin) est ensuite arrivé avec cette idée d’y ajouter la technologie virtuelle afin que l’exposition sorte de l’ordinaire et ait sa propre identité.

« On avait un peu peur au début quand il nous est arrivé avec cette idée, mais on était intrigués. Finalement, c’est vraiment impressionnant », confie Charles Richard.

Deux technologies distinctes
Sur place, chacun des artistes présentera 10 toiles. Par contre, seulement deux toiles bénéficieront de la réalité virtuelle, soit une toile de Richard Morin ainsi qu’une de Michel Beaudoin.

Un casque sera mis à la disposition des spectateurs afin de pouvoir « entrer » dans les toiles.

« La première fois que j’ai vu ma toile, ça m’a surpris. Je suis très heureux du résultat », confie M. Beaudoin, qui a dû repeindre sa toile sur ordinateur pendant environ 20 heures à l’aide de manettes pour arriver à ce que les gens pourront voir.

Parallèlement, Tania Lebedeff utilisera également une autre technologie afin d’animer sa toile.

« Ce sont des outils qui existent, alors pourquoi ne pas s’en servir », lance celle qui a eu de l’aide de sa fille afin de proposer cet ajout à une de ces toiles.

Malgré ces techniques qui semblent emballer les peintres, ils sont unanimes : ce n’est qu’un ajout à leur travail.

Le travail de fond demeure pictural et l’exposition se concentre principalement sur les toiles.

Acrylique, huile, peinture et mélange de matières seront mis à l’honneur par ces cinq peintres qui ont chacun des personnalités artistiques différentes, ce qui se reflète dans leurs œuvres.

En expansion
Selon Richard Morin, cette nouvelle technique sera de plus en plus utilisée par les artistes.

« Ça risque de gagner le cœur des artistes, parce que c’est une manière de continuer le travail en 360, en trois dimensions. »

Isabelle St-Roch renchérit : « Ça permet aux gens d’entrer dans notre univers, ce qui est le rêve de plusieurs artistes. C’est donc un outil de plus pour nous pour arriver à ça. »

Aux dires de M. Morin, tous les marchés bougent grâce à la technologie, et la peinture en fait partie.

Il prendra d’ailleurs le temps d’expliquer le fonctionnement de cette nouvelle technologie lors de l’exposition à ceux qui seront intéressés.

L’exposition Fusion’Art se déroule le 2 novembre de 13h à 19h, et les 3 et 4 novembre de 1h à 16h au Bain Mathieu (2915, Ontario Est). Toutes les œuvres seront en vente au cours de l’exposition.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!