Le bilan de la criminalité dite traditionnelle continue de s’améliorer dans Hochelaga-Maisonneuve. Les vols qualifiés, les vols de voiture, les vols dans les automobiles et les introductions par effraction sont notamment en baisse de 1 % à 10 % par rapport à l’année précédente.

Au chapitre de la sécurité routière et de la circulation, les données compilées font également état d’une baisse du nombre d’accidents sur le territoire. Ce nombre s’établit à 726 pour l’année 2012, comparativement à 792 en 2011 et 855 en 2010.

« Mieux encore. Les accidents de 2012 n’ont causé aucun décès dans notre quartier », souligne fièrement Linda Tremblay, agente de la circulation au PDQ 23.

Au cours de la dernière année, plus de 200 opérations à l’endroit des automobilistes, cyclistes et piétons ont été menées : alcool au volant, passage piétonnier, vitesse, respect des feux de signalisation, etc.

Les mesures d’apaisement de la circulation implantées dans l’arrondissement, comme les dos d’âne, font la joie de la majorité des citoyens.

« Ce sont de bons moyens pour freiner l’ardeur des automobilistes. Cette mesure est très efficace », indique une participante à la récente Journée des partenaires du PDQ 23, un exercice qui rassemble des intervenants et citoyens du milieu et qui vise à travailler en collaboration pour bonifier le plan d’action 2013-2014 des agents du poste de quartier.

Si le bilan de la sécurité routière est, somme toute, encourageant, il y a tout de même un point négatif puisqu’il semble y avoir une recrudescence des conducteurs en état d’ébriété. Une soixantaine d’arrestations ont été réalisées, un nombre plus élevé que par le passé.

Lutte aux stupéfiants et prostitution

La lutte aux stupéfiants a aussi été au cœur des actions des agents. Le nombre de piqueries est passé de près d’une trentaine en 2009 à 5 en 2012.

« Il y a eu une nette amélioration au cours des dernières années, note Claude Lizotte, superviseur au Module d’action par projet du PDQ 23. Les initiatives en place ont donné de bons résultats. Plusieurs enquêtes ont conduit à l’arrestation des chefs des réseaux. »

Le policier n’est pas dupe. Il ne croit pas que les trafiquants ont tous été interceptés.

« On le voit, il y a parfois des gens qui tentent de conquérir certains territoires en se tapant dessus. Il ne faut pas lâcher. Il faut intervenir et continuer à mettre de la pression. Nous aurons toujours des interventions à faire. Mais de manière générale, je suis convaincu que le sentiment de sécurité des gens s’est amélioré. »

Quant à la prostitution de rue, elle semble de plus en plus circonscrite dans la partie sud-ouest de Hochelaga-Maisonneuve.

M. Lizotte ne cache pas que l’arrivée d’un centre de répit avec des services adaptés pour les filles faciliterait les interventions policières.

« Pour véritablement aider les travailleuses du sexe, la répression n’est pas la solution. Dans mes rêves les plus fous, nous aurions un projet de patrouille à pied avec des policiers en civil accompagnés d’un intervenant du Centre de santé et des services sociaux Lucille-Teasdale. Nous pourrions sensibiliser les filles et probablement intervenir de façon plus appropriée. C’est un travail à long terme. »

Résumé

Les vols qualifiés, les vols de voiture, les vols dans les voitures et les introductions par effraction sont en baisse de 1 % à 10 % au cours de la dernière année.

Le nombre d’accidents de la route est aussi en baisse. Aucun décès n’est relié à ces accidents de la route.

Le nombre d’arrestations relativement à des conducteurs en état d’ébriété est en hausse.

Le nombre de piqueries est passé d’une trentaine au cours des trois dernières années à 5 en 2012.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!