La députée de Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Carole Poirier, se désole du festival d’annonces libérales qui ne changeront rien aux problèmes vécus au quotidien par les aînés.

« Pendant que Marguerite Blais, ministre des Aînés, effectue une véritable tournée de propagande libérale juste avant les Fêtes, des milliers d’aînés sont placés sur des listes d’attente pour l’obtention d’une évaluation de leur perte d’autonomie, pour obtenir des soins à domicile ou encore une place en CHSLD.

« Tout cela sans compter les histoires d’horreur vécues par des aînés et leur famille qui hantent tous les jours les bulletins de nouvelles », a déclaré Mme Poirier.

La porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés s’inquiète également des effets de l’application de la nouvelle stratégie libérale concernant le maintien à domicile.

« Actuellement, plusieurs CSSS procèdent à une réévaluation de tous les aînés qui reçoivent des soins à domicile. Plusieurs d’entre eux voient le nombre total d’heures consacrées aux soins à domicile être révisé à la baisse pour permettre à ceux qui sont sur une liste d’attente d’en bénéficier. Voilà le vrai visage de la stratégie du gouvernement libéral qui constitue un grave nivellement par le bas.

« En retirant des heures de soutien à domicile à des aînés qui pourraient rester à la maison, le gouvernement libéral les envoie encore plus rapidement dans un établissement d’hébergement. En plus de coûter cher à tous les Québécois, cette logique contrevient complètement à la volonté de nos aînés de demeurer le plus longtemps possible à la maison. C’est très choquant! », ajoute la députée.

Celle-ci s’inquiète du retard de la nouvelle politique libérale, « Vieillir chez soi ».

« Depuis son arrivée au conseil des ministres, Mme Blais collectionne les engagements laissés sans réponse. Des écarts importants dans les budgets utilisés par les CHSLD pour l’alimentation des aînés existent toujours; le règlement pour fixer la température maximale de l’eau n’est toujours pas déposé; l’équipe de 23 inspecteurs dans les résidences privées n’est toujours pas en vigueur; les services de soutien promis aux proches aidants se résument encore à quatre projets pilotes qui génèrent plus de lourdeur administrative que de réelles mesures de soutien direct.

« Nous ne sommes pas tellement rassurés pour la suite des choses relativement à la nouvelle politique libérale « Vieillir chez soi ». Je souhaite à la ministre de bien faire ses devoirs et de nous revenir en 2012 avec autre chose que du vent », de conclure Mme Poirier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!