Le quartier Hochelaga-Maisonneuve est de plus en plus sécuritaire. Selon le bilan 2013 du Service de police de la Ville de Montréal, la criminalité a chuté de 18 %, au cours de la dernière année.

De fortes diminutions ont été constatées pour ce qui a trait aux homicides, aux agressions sexuelles et aux introductions par effraction. Cette baisse serait due à une démarche moins répressive des policiers.

« Nous faisons beaucoup de prévention et de sensibilisation auprès de la population. De plus, nous travaillons en concertation avec des organismes communautaires et des commerçants du secteur. Le message passe mieux lorsque nous ne sommes pas les seuls à le transmettre », explique l’inspectrice Sophie Roy, du poste de quartier (PDQ) 23.

La criminalité reliée à la prostitution est aussi en baisse dans le secteur. Un total de 42 délits ont été rapportés en 2013, contre 73 en 2012.

« Nous effectuons des opérations moins oppressives. Aujourd’hui, nous avons une approche psychosociale de la situation. Souvent, les prostitués sont liés au monde de la drogue. Pour les aider, nous ne devons pas seulement les arrêter », indique Mme Roy.

Néanmoins, certaines infractions sont en hausse. La plus forte augmentation concerne les crimes d’incendie, qui ont plus que doublé, passant de 31 à 83 en un an.

« C’était beaucoup d’incendie dans des bacs de recyclage ou des poubelles et non dans des immeubles. C’était des crimes d’opportunité. L’individu voyait un amoncellement de détritus et y mettait le feu. Nous avons arrêté le suspect », souligne l’inspectrice.

Des agents engagés

Les policiers du PDQ 23 sont en poste à Hochelaga-Maisonneuve depuis de nombreuses années. Une situation qui favorise la diminution de la criminalité, estime Mme Roy.

« Nos agents nous demandent de rester. C’est très bien pour le secteur, car ils connaissent la réalité sur le terrain, mais aussi les partenaires, ce qui aide à transmettre les dossiers aux bons intervenants. De plus, ils s’engagent davantage sur des projets afin d’améliorer la qualité de vie des résidents du quartier », soutient-elle.

Au cours de la dernière année, les agents ont, entre autres, organisé un match de hockey amical avec des jeunes du secteur, la Course nocturne, des rencontres dans des résidences pour personnes âgées pour leur parler de maltraitance ainsi que d’abus et une collecte de sang.

D’autres projets seront élaborés au cours de l’automne selon les besoins des citoyens.

« Lors de notre Journée des partenaires, des résidents, des commerçants et des organismes nous ont parlé de ce qui les insécurise. Nous allons faire l’analyse des données recueillies et trouver des façons créatives pour répondre à leurs besoins », mentionne-t-elle.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!