Audrey Gauthier/TC Media Diane Roberge du Regroupement des cuisines collectives du Québec a rencontré des membres de l'organisme le 7 mai dernier.

Face à la liste d’insatisfactions des membres de la cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve, la direction affirme faire preuve d’une grande ouverture et estime apporter déjà des ajustements.

«Notre équipe de travail est très soudée et nous voulons répondre aux questionnements et demandes des membres. Nous sommes à l’écoute de leurs besoins pour la bonification de nos services», explique le directeur général de l’organisme, Benoist De Peyrelongue.

À la suite des nombreux changements survenus à la cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve, depuis une année, la confiance unissant les membres et la direction a été affectée, concède M. De Peyrelongue.

«Nous voulons recréer le lien de confiance qui nous unissait auparavant. Nous voulons rencontrer à nouveau les membres pour les écouter et satisfaire leur besoin», indique-t-il.

Selon la direction, plusieurs actions ont déjà été prises pour répondre aux demandes des participants. Un ajustement a été effectué à la planification des menus et une procédure a été mise en place pour du dépannage alimentaire.

«Nous sommes actuellement dans un exercice de concertation. Nous continuons de travailler pour améliorer nos services, mais ça ne se règlera pas en claquant des doigts. Ça prendra du temps et de l’écoute», affirme le directeur.

Journée de rencontres
Dans le cadre du processus de concertation, l’organisme a demandé l’aide du Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ) qui est venu rencontrer les membres, le 7 mai dernier.

Pendant ces réunions, Diane Roberge, chargée de projet à la formation et à la vie associative du RCCQ, a expliqué la mission d’une cuisine collective et les valeurs défendues par l’organisme.

«La colère est très forte vis-à-vis du mode de fonctionnement, a-t-elle constaté. J’étais là pour lancer une réflexion sur la situation et le respect de nos valeurs», ajoutant ne pas prendre parti dans ce conflit.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!