Un bassin aquatique doté d’un plancher flottant amovible, un centre de conditionnement physique sur deux étages, des studios pour l’organisation de cours, un bassin de plongeon plus profond, le nouveau centre sportif du Parc olympique en mettra plein la vue.

«Nous voulions améliorer l’expérience de nos clients, tout en respectant les normes de la Fédération internationale de natation association (FINA) pour accueillir des compétitions mondiales. C’était important pour nous que les citoyens aient accès aux mêmes équipements que les athlètes de haut niveau», souligne Cédric Essiminy, conseiller en relations publiques au Parc olympique.

Fermé en octobre 2013, les installations du complexe ont été réaménagées et mises aux normes de la FINA, pour la somme de 29,5 M$.

«Nous avons respecté l’envergure, l’échéance et le budget du projet, en restant le maître d’œuvre», affirme M. Essiminy.

Depuis quelques mois, les athlètes et l’organisation testent les installations et l’équipement afin de s’assurer que tout soit opérationnel pour la grande ouverture, le 25 mai.

«Depuis février, nous sommes en période de correction des déficiences. Ça nous donne le temps de corriger les petites lacunes avant l’inauguration. Du coup, ça évite la mise en place de chantiers impromptus après l’ouverture», note le conseiller.

Pendant le passage des Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve, des ouvriers s’affairaient, notamment, à poser les dernières pièces des 60 000 carreaux installés dans le centre.

Centre aquatique
Considéré comme un «centre aquatique couplé d’une salle de conditionnement physique», la direction a mis les bouchés doubles pour que les installations aquatiques deviennent la force principale du complexe sportif du Parc olympique.

Un plancher amovible, d’une superficie de 500 m2, a été installé dans le bassin de natation. Ainsi, la piscine peut posséder deux profondeurs différentes; une de deux mètres et une seconde de quelques centimètres.

«Ça nous permet d’augmenter grandement les possibilités du bassin. Par exemple, nous pouvons organiser un cours aquabébé, tout en laissant des corridors pour les nageurs», explique-t-il.

Pour les plongeurs, le bassin a été creusé de 18 pouces pour respecter les normes. De plus, des tremplins ont été ajoutés et la structure pour le plongeoir de 10 m a été refaite au complet.

Salle d’entraînement
Une salle de conditionnement physique a été aménagée sur deux étages. Poids libres, salle de spinning, vélos stationnaires, elliptiques, tapis roulant, il y en a pour tous les goûts et tous les profils de sportifs.

«Les citoyens ont tout ce qu’il faut pour se motiver dans un endroit qui respire le sport», avance le conseiller.

Le Parc olympique a aménagé une grande baie vitrée pour permettre aux utilisateurs de voir les athlètes en action. «Ils pourront se motiver l’un l’autre. Les clients verront peut-être le prochain Alexandre Despatie, la future Émilie Heymans ou le nouveau Benoît Huot», indique-t-il.

Les olympiques
Les installations olympiques sont un leg de la tenue des Jeux olympiques, en 1976. Pour conserver cet héritage, le Parc olympique a installé plusieurs éléments historiques.

Les anneaux olympiques ornent les murs à plusieurs endroits et accueillent les visiteurs dès qu’ils franchissent les portes du centre sportif. De plus, des petits résumés de l’histoire des sports aquatiques ont été ajoutés sur les vitres longeant les différents bassins.

Prochaine étape

La première phase des travaux étant terminée, le Parc olympique souhaite maintenant s’attaquer aux gradins, vestiaires secs et bassin d’entraînement du centre sportif. «Ces installations sont encore en bon état, mais nous devrons les changer éventuellement. Ces travaux n’auront pas lieu avant quelques années», annonce Cédric Essiminy, conseiller en relations publiques au Parc olympique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!