Collaboration spéciale Jeffery Tremblay, l'un des fournisseurs de drogues dans Hochelaga-Maisonneuve, fait face à des accusations pour possession de stupéfiants aux fins de trafic et possession illégale d’une arme à feu.

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et du poste de quartier 23 local ont mis un terme aux activités d’importants points de vente et de consommation de stupéfiants à Hochelaga-Maisonneuve.

À la suite d’une information citoyenne, les agents de la Section enquêtes multidisciplinaires et coordination jeunesse de la région Est ont commencé leur enquête dans deux points de vente forts achalandés du secteur, soit l’un situé sur la rue Sainte-Catherine et l’autre sur la rue Cuvillier.

«Ces endroits causaient de nombreux problèmes associés à la toxicomanie et des actes d’incivilité qui affectaient grandement la qualité de vie des résidents», peut-on lire dans un communiqué du SPVM.

En plus de mettre fin aux activités qui s’y tenaient, les policiers ont également arrêté 15 individus, dont Jeffery Tremblay, qui est considéré comme un fournisseur de drogues dans Hochelaga-Maisonneuve. Celui-ci fait face à des accusations de possession de stupéfiants aux fins de trafic et possession illégale d’une arme à feu.

Durant ces opérations, les policiers ont également perquisitionné des résidences à Laval et Montréal-Nord. Ils ont saisi près d’un demi-kilo de cocaïne, 1589 comprimés de méthamphétamine, environ 14 550$ et une arme à feu.

«C’est positif pour les gens du secteur. C’est une preuve que les informations citoyennes peuvent porter ses fruits», indique Annie Lemieux, aux Relations médias du SPVM.

Toute personne possédant de l’information susceptible d’aider les policiers à combattre la criminalité et qui souhaite la transmettre de façon confidentielle et anonyme peut communiquer avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!