Une trentaine de parents, enfants, éducatrices des centres de la petite enfance (CPE) du quartier se sont joints au mouvement de protestation contre les compressions de 120 M$ annoncées par le gouvernement Couillard.  Lundi matin, ils se sont donné rendez-vous pour former une chaîne humaine sur la rue Ste-Catherine, devant le CPE du Carrefour.

Pierre-Karl Péladeau, le chef du Parti québécois, était du nombre des manifestants pour appuyer les efforts des intervenants qui desservent une clientèle vulnérable.

«Le PQ a toujours défendu les CPE, nous allons continuer à le faire. […] Il faut faire en sorte qu’on se donne plus de chance pour limiter le décrochage scolaire, faire en sorte que l’éducation puisse être un acquis pour tous les citoyens, peu importe s’ils proviennent d’un milieu défavorisé», a-t-il affirmé à TC Media.

Selon Katie Soleil-Racine, une mère présente sur place, les parents du quartier sont de plus en plus mobilisés et comptent participer aux moyens de pression prévus par les CPE.

À la manière du mouvement «Je protège mon école publique», où parents, enfants et enseignants manifestent devant les écoles depuis le mois de mai, les CPE comptent former des chaînes humaines tous les lundis à travers le Québec.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!