Collaboration spéciale Les militants ont marché de la place Valois au terrain de l’ancienne tonnellerie sur le boulevard Notre-Dame afin d’y demander la construction de logements sociaux

Un organisme contribuant à la promotion du logement social exige la construction d’habitations pour les moins nantis sur un terrain vacant situé en face de l’usine Sucre Lantic, dans Hochelaga-Maisonneuve.

Le Comité de base pour l’action et l’information sur le logement social d’Hochelaga-Maisonneuve (B.A.I.L.S.) a  répondu à l’appel du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) alors que des dizaines de personnes ont manifesté lundi près de la place Valois.

Les organismes demandent à l’administration du maire Denis Coderre d’utiliser systématiquement son droit de réserve foncière pour garantir la construction de logements sociaux.

«C’est le début d’une campagne. On veut que la Ville de Montréal prenne tous ses derniers terrains vacants pour le logement social. On voit qu’il s’est construit beaucoup de condos dans le quartier, et même si la demande est moins forte il continue de s’en construire», déplore Émilie Lecavalier, du comité B.A.I.L.S.

Le premier terrain visé par le comité, à l’intersection des rues Jeanne d’Arc et Sainte-Catherine, est à l’abandon depuis 2012, alors que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a procédé à la démolition partielle de l’ancienne tonnellerie.

«Il y a des projets qui n’avancent pas en ce moment sur ce terrain. L’arrondissement voulait davantage lui donner une vocation économique. Nous, on pousse pour que ce soit du logement social», indique Émilie Lecavalier, porte-parole du comité.

Le Comité B.A.I.L.S. souhaite que la Ville:

– Réserve 100% de ses terrains restants pour le logement
social et/ou des équipements collectifs et communautaires

– Cède les terrains et immeubles abandonnés par les différentes
institutions

– Finance la création d’une réserve foncière

– Exproprie les propriétaires délinquants (bâtiments insalubres ou
vacants)

– Demande un moratoire sur la construction de condos

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!