Archives - TC Media Le marché des condos est en nette progression à L'Île-des-Soeurs.

L’Île-des-Sœurs demeure un endroit prisé pour les acheteurs de nouvelles propriétés. L’an dernier, 360 résidences ont changé de main, ce qui représente une hausse de 10 % par rapport à 2015. Tout porte à croire que la tendance risque de se poursuivre d’après la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

En détaillant les dernières données, on constate que le marché des condos est en nette progression de 18%, avec 281 vendus.

«Beaucoup de premiers acheteurs se tournent spontanément vers les copropriétés, qui sont moins chères que des maisons. On est vraiment dans un marché qui avantage les acheteurs», explique le directeur en analyse du marché à la FCIQ, Paul Cardinal.

Le portrait est tout autre pour les maisons unifamiliales qui enregistrent un recul de 10%.

«L’offre a diminué avec 44% moins d’inscriptions, il n’y avait pas beaucoup d’unifamiliales disponibles à l’île en 2016», explique-t-il.

Les chiffres font dire à M. Cardinal que L’Île-des-Sœurs devient un marché qui s’approche de l’équilibre.

Prévisions

Dans le Grand Montréal, on peut s’attendre à une baisse des ventes immobilières de 5% ainsi qu’à une hausse du prix médian des maisons unifamiliales de 1%, note M. Cardinal. Le prix des copropriétés demeurera toutefois plus stable.

«Il y a plus d’offres sur le marché du condo, ce qui entraîne moins de pression sur les prix», fait valoir Paul Cardinal.

Les premiers acheteurs seront également moins actifs sur le marché de l’immobilier cette année, en raison notamment de la hausse du prix des maisons unifamiliales.

L’année 2017 devrait quand même être relativement bonne dans certains territoires, comme L’Île-des-Sœurs, où les premiers acheteurs sont rares.  «Comme le prix médian d’une maison unifamiliale à L’Île-des-Sœurs est de 825 000 $, les gens qui achètent dans ce secteur en sont rarement à leur premier achat de maison», explique Paul Cardinal.

La qualité de vie fait aussi de L’Île-des-Sœurs un secteur qui reste très prisé. «C’est un quartier qui a beaucoup d’avantages de la banlieue, mais qui est à proximité du centre-ville. Il n’y a pas trop de problèmes de circulation et ce, malgré les travaux du nouveau Pont Champlain», avance-t-il.

La baisse d’activité qui risque de toucher l’ensemble de la province de Québec cette année ne devrait probablement pas trop affecter L’Île-des-Soeurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!