Gracieuseté - Myriam St-Denis Lisée Sélectionné aux côté de 18 autres jeunes comme ambassadeur du 375e, Angelo Mohlem se fait un point d'honneur de représenter sa génération pour bâtir le Montréal de demain.

Les enjeux environnementaux et le désir de donner plus de poids à la jeunesse animent Angelo Molhem qui représentera l’arrondissement de Verdun comme ambassadeur du 375e anniversaire de Montréal. L’étudiant en cinquième secondaire à l’école Paul-Guérin-Lajoie-d’Outremont (PGLO) se fait un devoir d’écouter les idées de la nouvelle génération pour repenser la métropole de demain.

«Je trouve qu’on n’écoute pas toujours ce que les jeunes ont à dire. Par exemple, lorsqu’on a banni les pitbulls, beaucoup de personnes de mon âge trouvaient que ce n’était pas une bonne idée, mais on ne nous a jamais demandé notre avis», illustre l’adolescent qui réside à L’Île-des-Sœurs depuis une dizaine d’années.

Sélectionné avec 18 autres jeunes, dont seulement trois mineurs, Angelo Molhem a comme mandat de récolter les idées des 15-30 ans de son arrondissement et de contribuer au plan d’action jeunesse de Montréal 2018-2022.

Le jeune de 16 ans fait des enjeux environnementaux sa priorité. «Je vois la situation mondiale et ça m’inquiète. Je pense que c’est une préoccupation qu’ont beaucoup de jeunes et il faut la mettre de l’avant», avance Angelo.

Élève engagé

Impliqué à la radio étudiante, Angelo Molhem fait aussi partie du conseil étudiant de son école secondaire depuis la fin de la dernière année scolaire. «J’avais envie de faire plus, d’aider encore plus de jeunes», explique-t-il.

L’animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire de PGLO, Myriam St-Denis Lisée, le décrit comme un élève curieux. «C’est quelqu’un d’allumé, qui pose beaucoup de questions. Je pense que c’est une expérience qui l’aidera à vaincre sa timidité et à prendre sa place», estime-t-elle.

Même s’il n’exclut pas une carrière politique, Angelo Molhem compte poursuivre ses études en science de la nature afin d’aller en pharmacologie à l’université. Il a toutefois bien l’intention de continuer à s’impliquer dans sa communauté.

«Dans deux ans, j’aimerais entrer dans le conseil jeunesse de Montréal», dévoile-t-il.

D’ici là, l’adolescent pourra faire entendre sa voix auprès des intervenants de son arrondissement, puisqu’il participera comme élu d’un soir lors du conseil municipal du 7 février.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!