Gracieuseté Via l'application Women In Mind, les femmes auront un réseau de soutien solide et pourront échanger entre elles sur leurs objectifs personnels de remise en forme.

Les femmes seront invitées à prendre leur santé en main pendant deux mois tout en bénéficiant de conseils professionnels et d’un réseau de soutien. Lancé par le mouvement Women In Mind (WIM), le défi légèreté propose de faire le grand ménage du printemps, à la fois dans sa tête et dans son corps.

«On essaie de faire passer le message de l’importance de prendre soin de soi, de manière globale. La santé, c’est beaucoup plus qu’un poids sur la balance ou un nombre de kilomètres parcourus», explique Lydia Alder de Women In Mind.

Pour lancer le défi d’une durée de huit semaines, la nutritionniste Isabelle Huot ainsi que Karine Champagne du mouvement Mères Veilleuses, qui incite les femmes à faire de l’exercice pour améliorer leur santé mentale, ont été approchées.

Chaque semaine, les deux mentors publieront des conseils, des capsules vidéo et des articles sur l’application WIM afin de motiver les femmes.

«Le sport, c’est un anti dépresseur exceptionnel, ça peut augmenter la libido, ça donne un teint merveilleux, ça augmente la créativité et ça permet même de dormir davantage. Il n’y a que des bonnes raisons pour s’y mettre», avance l’ancienne animatrice télé et radio, Karine Champagne.

Les femmes qui souhaitent prendre part au défi se fixent leur propre objectif de remise en forme. «C’est vraiment un engagement personnel, qui n’implique pas d’inscription et qui ne vient pas avec un plan alimentaire ou d’entraînement spécifique, précise Mme Alder. Si des femmes plus sédentaires commencent à aller marcher, c’est déjà beaucoup.»

Long terme
Même si le défi comme tel dure quelques semaines, il s’inscrit dans un désir plus large d’inspirer les femmes à penser à elles.

Il n’en tient toutefois qu’aux participantes de choisir de changer leur mode de vie, précise Karine Champagne.

«Notre rôle, c’est en quelque sorte de souffler sur la braise pour rallumer la flamme. Mais on ne peut pas décider qu’une femme va se prendre en main à sa place. C’est à elle, ensuite, d’entretenir le feu et d’ancrer de bonnes habitudes de vie à long terme», illustre-t-elle.

Le défi pourrait se répéter chaque printemps si la réponse est bonne. Dans un avenir rapproché, des évènements sportifs de plus grande envergure, comme des courses à pied, pourraient aussi être proposés aux membres de Women In Mind.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!