La croix de chemin de L’Île-des-Sœurs nouvellement remise à neuf a été réinstallée jeudi au croisement du boulevard de L’Île-des-Sœurs et du chemin du Golf. L’arrondissement voulait ainsi respecter le passé alors qu’on célèbre le 375e anniversaire de Montréal et de créer un parcours historique.

«S’il n’y a pas la croix à l’entrée de L’Île-des-Sœurs, il n’y a malheureusement pas beaucoup de rappels du passage des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, notamment à cause de l’incendie [de 1893] et de certaines démolitions », souligne le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

La croix de bois usée au fil du temps a été retirée en octobre pour être restaurée. Un travail qui a nécessité l’expertise du Bureau d’art public de la Ville pour assurer une cohérence avec la peinture, la couleur et les bois d’origine.

Rappels du passé
Plusieurs emplacements seront mis de l’avant dans un parcours historique. L’administration municipale est à décider quel outil sera utilisé. Des écriteaux à certains coins de rues significatifs ou de simples inscriptions sur des bâtiments patrimoniaux, pourraient servir entre autres à raconter aux résidents et visiteurs les origines de L’Île, alors même qu’elle est toujours en pleine évolution.

Ce parcours donnera de l’information aux passants. «Ce serait par exemple l’occasion d’apprendre que le rond-point Claude-Robutel et la rue de la Noue font en fait référence à la même personne», explique le maire. Le but est aussi d’aiguiser la curiosité pour en découvrir davantage.

Implication des citoyens
Des citoyens férus d’histoire et passionnés par L’Île-des-Sœurs seront invités à participer à un groupe de travail dans le but de faire des recherches, penser à des endroits stratégiques puis créer des thématiques sur lesquelles s’inspira le parcours historique. Le passage des religieuses, la création de la Nouvelle-France ou encore l’architecture moderne sont quelques exemples.

Parmi les personnes approchées, l’ancien animateur radio et Insulaire, Gilles Proulx, Alain Bossé de Patrimoine Naturel et Urbain de Montréal et Madeleine Juneau, directrice générale de la Maison Saint-Gabriel. Le maire Parenteau envisage aussi d’inclure les enfants dans le processus.

Une enveloppe de 50 000$ est prévue pour mener à bien le projet qui sera développer en lien avec l’application «Montréal, toute une histoire… au fil du fleuve» lancée mercredi par la Maison Saint-Gabriel, qui permet de découvrir ou de redécouvrir l’histoire de Verdun.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!