Gracieuseté Les lettres intimes écrites par Gabriel Fauré à sa femme Marie ont été réunies dans un livre et publiées en édition limitée par leur fils, Philippe.

«Lettres intimes de Gabriel Fauré» clôturera la saison musicale de l’église Sainte-Marguerite-Bourgeoys. Le concert-bénéfice du 25 mai réunira sur scène la soprano Désirée Till, Trio Hochelaga, ainsi que le comédien, qui fera office de narrateur, Albert Millaire.

Le programme reprendra exclusivement le travail du compositeur qui est reconnu pour avoir fait évoluer le langage musical en France, à la fin du 19e siècle, en écrivant la musique du futur.

On y retrouvera les lettres de Gabriel Fauré à sa femme, à l’époque où il était en Suisse pour des raisons de santé alors qu’elle était restée à leur domicile, en France. Il lui racontait presque quotidiennement les activités et les rencontres qui avaient rythmé ses journées.

«Je souhaite qu’on s’abandonne à l’écoute d’une musique extrêmement poétique et à la sensibilité du compositeur, décrit le directeur artistique, Jacques Boucher. Je trouve que c’est une musique qui créée des couleurs sonores».

Amour
Pour la chanteuse Désirée Till, il s’agit d’airs classiques qu’elle connaît bien, ayant enregistré un album avec des pièces de Fauré, il y a quatre ans.

Les trois chants qu’elle interprétera parlent tous d’amour, mais à des stades différents. Par exemple, «Mon amour» est plus frivole, ludique, joyeux.

« »Après un rêve », c’est le texte que je trouve le plus profond, décrit la soprano. On sent qu’il a perdu de vue quelqu’un qu’il aimait beaucoup. On le chante différemment, plus passionné, avec une voix pleine, très ouverte et un vrai « fortissimo » (chanté avec puissance)».

Puis il y aura «Clair de lune», qui évoque une passion plus intime, où il faut lire entre les lignes.

Mme Till assure que Fauré la touche droit au cœur et que son grand défi est de savoir rester vraie pour susciter de l’émotion. «Je ne peux pas vous dire comment je vais m’y prendre au concert, mais j’ai toujours en tête le titre « Lettres intimes », soutient la soprano. Je vais certainement m’inspirer des recherches que j’ai faites sur Gabriel Fauré, mais aussi sur mes propres lettres intimes».

Sélection
Les textes lus par M. Millaire et la musique vont s’entremêler tout au long du concert.

«Dans les écrits de Gabriel Fauré, on trouvait souvent la musique qui correspondait, explique le directeur artistique. Il y avait entre autre l’andante de la première des deux sonates pour violon et piano ou le requiem Pie Jesu».

Un texte d’ouverture remettra en contexte le compositeur et ses écrits. Puis, dans la première lettre, Gabriel Fauré raconte à sa femme comment elle sera impliquée dans son quotidien malgré l’éloignement. Suivra la Berceuse opus 16 interprétée par le Trio Hochelaga, composé d’un piano, d’un violon et d’un violoncelle, spécialisé en musique française de cette époque.

«Lettres intimes» de Gabriel Fauré aura lieu le 25 mai, à 19h30, en l’église Sainte-Marguerite-Bourgeoys (286, rue Edgar). Les billets en vente à la porte ou en prévente au 514 766-0234.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!