L’aire d’exercice canin du parc de La Fontaine a mauvaise mine. L’arrondissement prévoit des rénovations dès l’automne, mais partagera les 100 000$ prévus par le Programme triennal d’immobilisations avec le parc à chien de la terre ferme situé au parc Arthur-Therrien.

Deux des trois bancs sont rouillés, un morceau de grillage se détache, un portillon est cassé et une table de pique-nique semble coincée dans la clôture.

«Ça pourrait être beaucoup mieux, en termes d’installation et de propreté», reconnaît Robert Roy, un Insulaire propriétaire d’un labrador nommé Tornade.

Même s’il habite le quartier, il limite généralement ses visites à une fois par mois, car il trouve le parc trop petit et regrette le manque de gazon. Il accueille donc positivement l’annonce des rénovations.

«C’est important d’avoir un emplacement comme celui-ci pour que les animaux puissent se défouler et fréquenter d’autres chiens», explique M. Roy qui loge dans un condominium.

Évaluation des déficiences
Une inspection des aires d’exercice canin a permis, l’automne dernier, d’identifier des déficiences selon l’arrondissement.

Une version contestée par Projet Montréal qui souligne qu’en 2013, le Club des quatre pattes dénonçait déjà l’état des lieux lorsqu’il en avait la responsabilité. Verdun en a repris la gestion l’an passée.

«Le Club pouvait rapidement identifier s’il y avait une problématique, comme un trou dans la clôture ou un morceau de verre au sol, explique le conseiller Sterling Downey. Les cols bleus ne vont pas se promener partout dans le parc à chiens donc, ne porteront pas une attention particulière pour noter des problèmes. Par ailleurs, tous les utilisateurs ne vont pas non plus appeler immédiatement le 311».

L’élu de l’opposition affirme aussi que d’autres inconvénients en découlent. L’aire est fermée au public lors de l’entretien, comme la tonte du gazon ou les changements de poubelles.

Travaux
Les réfections nécessaires sont basées sur des recommandations et des observations relayées à l’arrondissement. Entre autre, l’installation d’un abri et d’une deuxième entrée avec un sas, l’ajout d’éclairage et de poubelles, le rehaussement de la clôture, ou encore la modification de la surface pour que le drainage soit plus efficace.

Seules certains de ces travaux seront effectués. Les choix dépendront notamment de l’évaluation des coûts. Le chantier devrait s’amorcer après la belle saison.

M. Downey craint que les rénovations ne se limitent à la clôture et à l’éclairage en raison du partage du budget avec le reste des besoins sur la terre ferme.

Les élus s’accordent toutefois à dire qu’il serait pertinent d’avoir un second parc à chiens sur L’Île-des-Sœurs.

L’arrondissement prévoit consulter les citoyens pour repérer des sites potentiels et planifier l’aménagement de ces nouvelles aires qui pourraient voir le jour dans les prochaines années.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!