Les élèves de l’école primaire Île-des-Sœurs ont exposé leurs travaux réalisés durant l’année, le 7 juin. En toile de fond dans le gymnase, une reproduction de la métropole faite par le service de garde pour souligner le thème du 375e anniversaire de Montréal.

«J’ai fait ce dessin du pont Jacques-Cartier, désigne Romane, élève de 5e année. On a pris la photo de la structure que l’on a découpée en plusieurs morceaux. On a dessiné les parties qu’on avait retirées».

L’histoire de la structure a été étudiée à l’école, mais elle fait aussi partie de l’environnement dans lequel les jeunes évoluent.

«En cours d’histoire, on a vu les différents moyens de transport, les ponts et leurs constructions. L’année passée, je suis allée sur le pont, du côté piéton, et j’ai assisté aux feux d’artifice et je sais que maintenant, il y a des lumières au pont», s’enthousiasme Romane.

D’autres aspects de Montréal ont été abordés par les élèves comme les poissons du fleuve Saint-Laurent, le Stade olympique présenté à la manière de Seurat, la communauté haïtienne.

Métropole
Deux éducatrices du service de garde, l’infographiste Paola Hoyos et la professeure d’arts plastiques Danielle Lemas ont pris en charge la présentation de l’exposition Montréal. Chacun des 20 enfants de 5e et 6e ont recréé les immeubles de Montréal.

«On a désigné différents lieux symboliques et noms de rues connues pour ensuite reproduire le quartier chinois, l’immeuble de Five Roses ou encore le Centre Bell. Notre objectif était d’amener la ville dans la nature», souligne Mme Hoyos.

Un élève de 10 ans du service de garde, Jérémy, a quant à lui été responsable de choisir une musique qui parle de la métropole sous des airs légers. Son choix s’est arrêté sur « Je rentre à Montréal » d’Arianne Moffatt pour accueillir les visiteurs.

Recyclage
L’ensemble des matériaux utilisés par le service de garde ont été recyclés. Une pratique courante pour Jérémy qui a déjà fabriqué des voitures avec des bouteilles d’eau et des maisons avec des souliers et qui est encouragé par les deux éducatrices.

«Il y a 5 ans, on avait fait un spectacle de fin d’année durant lequel on avait utilisé énormément de cartons donc on leur a donné une nouvelle vie, raconte Paola Hoyos. La vidéo projetée avec l’exposition date de cette même époque et réunit la quarantaine de langues parlées à l’école avec des enfants qui disent « bonjour » en perse, en catalan, ou encore en mandarin».

L’approche écologique est appliquée jusque dans les moindres des détails avec des sacs plastiques transformés en nappes qui seront ensuite récupérés pour ramasser les déchets non recyclables.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!