Une dizaine de personnes se sont donné rendez-vous sur le fleuve Saint-Laurent pour apprécier les premiers feux d’artifice de La Ronde de la saison, samedi. Des balades guidées en kayak sont organisées tout l’été pour admirer la vue illuminée sur le pont Jacques Cartier.

«Je n’ai pas beaucoup d’expérience en kayak et d’habitude j’en fais sur les lacs, reconnaît Karima, participante de 18 ans. C’est ma première fois sur le fleuve. C’était détendu et j’ai eu beaucoup de plaisir avec les feux sur le Saint-Laurent.»

L’absence de pluie a permis d’apprécier l’eau particulièrement calme et facilement navigable. Un avantage pour les participants qui avaient tous au moins un niveau débutant.

Le départ s’est donné derrière l’Esplanade de la Pointe-Nord après une revue des manœuvres de base et des bons réflexes en cas de difficulté sur l’eau. Accompagnés par trois guides de la compagnie organisatrice, NAVI, le groupe a embarqué à la tombée de la nuit alors que les lumières placées au bout des kayaks s’illuminaient.

Le trajet les a amenés jusqu’aux abords du pont Champlain où les feux d’artifice de la Rive-Sud pour la Fête du Canada a donné le signal pour aller rejoindre les bouées. Telle une descente aux flambeaux, les kayakistes, emportés par le courant, sont allés s’ancrer le temps du spectacle.

Partage
Le groupe était composé principalement de résidents du Grand Montréal venus profiter du long week-end. Sur l’eau, une famille de Laval s’est fait remarquer par sa bonne humeur.

«C’est ma conjointe qui a eu l’idée de venir parce qu’elle adore le kayak, explique Sylvain, père de deux enfants. Elle a voulu partager son engouement et ça marche, même si j’ai les jambes complètement mouillées!»

Pour sa part, Christopher a entraîné sa cousine Karima. «Je suis intéressé par des cours de surfs avec le KFS [centre d’activités nautiques basé à LaSalle] et c’est comme ça que j’ai entendu parler de l’activité. J’ai trouvé que c’était bien le fun», raconte-t-il.

Bercés par l’eau, les participants ont dégusté un verre de vin rouge sur la musique québécoise de l’International des Feux Loto-Québec.

Complément
«Ce qui plaît surtout aux gens, c’est d’être sur l’eau la nuit, car c’est quelque chose d’inhabituel, donc ça leur apporte une poussée d’adrénaline», souligne le responsable de KFS-NAVI à Verdun, Mathieu Lafrance.

L’activité propose également une variante appelée «soirée complète». D’une durée de presque quatre heure, elle se différencie avec un départ depuis le Natatorium de Verdun pour rejoindre L’Île Rock, près du parc des Rapides à LaSalle, où les participants mangent des sushis et vont se baigner dans les cascades.

La soirée limitée à huit kayaks se termine ensuite avec la balade classique aux environs du pont Champlain.

«J’aime montrer l’arrondissement de Verdun avec sa faune qui est exceptionnelle, insiste la chef-guide, Annick Gagné. Je m’intéresse beaucoup aux oiseaux, notamment aux sternes et aux cormorans.»

La balade qui rassemble de plus en plus de monde au fil des sessions peut inclure jusqu’à 35 personnes sur le fleuve Saint-Laurent.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!