Patrick Sicotte | TC Media Depuis 20 ans, Groupe Animaction a la particularité d'être un camp de ville qui mise sur la diversité des activités pour plaire à un large public.

Karine L’arrivée a fondé en 1997 le Groupe Animaction pour prendre le relai de l’arrondissement qui gérait précédemment les camps de jour. Son énergie et son enthousiasme a permis de faire la transition en douceur et garder les contacts créés au fil des ans avec les différents partenaires de L’Île-des-Sœurs et de la terre ferme.

«J’ai été cogné à différentes portes pour créer un organisme à but non lucratif et choisir un nom, se souvient Karine L’arrivée. Le Groupe Animaction est arrivé en mars 1997 et on organisait notre premier camp l’été, avec les mêmes services qui étaient offerts par l’arrondissement.»

La fondatrice a pu profiter des bonnes relations développées au cours des dernières années pour garder les mêmes locaux. Les jeunes sont réunis au gymnase de l’école primaire Île-des-Sœurs ou sur le deuxième site basé sur la terre ferme, aux serres municipales de Verdun.

«On a réussi à proposer des prix compétitifs pour permettre aux parents d’apporter leurs enfants aux camps de jour. Ça a été notre grand défi», raconte Mme L’arrivée.

Enfants
À l’époque, Groupe Animaction encadrait 98 jeunes. Il y avait des mini-camps pour les 3 à 5 ans, le camp de jour régulier réservé aux jeunes de la 1e jusqu’à la 6e année du primaire, puis le camp des adolescents.

Avec les années, l’offre des mini-camps a disparu pour donner plus de places aux camps de jour régulier. La capacité a presque doublé avec, cette année, 105 enfants à L’Île-des-Sœurs et 130 sur la terre ferme.

L’augmentation s’est surtout fait ressentir du côté de l’île, avec une mise à disposition de plus d’espaces, dont les terrains de jeu multifonctionnels. Les participants ont également un profil plus diversifié.

«À L’Île-des-Sœurs, on a beaucoup d’enfants qui viennent de pays différents donc c’est vraiment agréable. On a aussi plusieurs moniteurs qui parlent au moins trois langues», s’enthousiasme la fondatrice.

Moniteurs
«Notre force est d’avoir des moniteurs qui ont tendance à rester plus de trois années d’affilées donc cela permet d’avoir un personnel bien préparé», insiste Karine L’arrivée.

La plupart d’entre eux ont pour ambition de trouver un emploi dans le domaine comme en loisirs ou en enseignement. Ils sont donc plus impliqués ou c’est leur passage dans les camps de jour qui leur montre une vocation.

Activités
«L’expérience nous permet de connaître les activités populaires et d’avoir plus de matériel pour les organiser, note Mme L’arrivée. Par exemple, on mise maintenant sur des grands jeux que l’on organise tous les vendredis matins, avec des olympiades d’eau ou des chasses au trésor».

Pour les 20 ans de Groupe Animaction, une activité spéciale est présentée chaque mercredi. Les enfants ont par exemple participé au jeu d’épées-mousse Katag, ou ont assisté à une démonstration de percussions africaines par la compagnie Marie Chevrier.

Les animations se déroulent aussi de plus en plus dans les camps de jour avec les compagnies qui font le déplacement plutôt que de prendre l’autobus pour aller à l’extérieur, comme à la plage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!