Gracieuseté «Parfois, on quitte la politique, mais la politique ne nous quitte pas.» -Manon Gauthier.

La conseillère de ville du district Champlain – Île-des-Sœurs, Manon Gauthier, terminera son mandat en novembre et annonce qu’elle laissera sa place à un nouveau candidat. Elle fait le point sur les quatre années passées à l’arrondissement de Verdun et assure qu’elle restera à l’écoute de sa communauté.

«Avec le maire Coderre, il avait toujours été convenu que je comptais me consacrer pendant quatre ans à la vie politique municipale. Je repars avec cette satisfaction-là et avec beaucoup de reconnaissance pour les électeurs qui m’ont choisie», annonce Mme Gauthier.

Trois grands projets ont retenu son attention pendant ce temps, soit le dossier de l’école des Marguerite à L’Île-des-Sœurs, qu’elle a porté aux côtés de citoyens et de parents, le projet de la Maison de la culture de Verdun, qui a été inauguré le 25 août sous le nom Quai 5160, et la place de l’Unité, qui est née d’une collaboration entre les communautés chrétiennes, juives et musulmanes.

La politicienne rappelle ce que son expérience lui a appris, que c’est au cœur des quartiers que le vivre ensemble s’incarne et qu’il dépasse les limites de Verdun et de Montréal.

La conseillère de ville porte aujourd’hui le regard sur son mandat avec satisfaction.

«Dans mon quotidien, un des défis était véritablement de jongler avec mes multiples responsabilités à la ville et avec celles de la base, qui est ma communauté. Ma façon de l’aborder a été dans les rencontres citoyennes et j’en ressors personnellement comblée, grâce à cette relation privilégiée que je souhaite faire perdurer après mon mandat», souligne Mme Gauthier.

Avenir incertain
Aucun nom de candidat n’est pour le moment donné pour tenter de reprendre la place de Manon Gauthier au sein de l’équipe Coderre.

«J’espère que ça va générer beaucoup d’intérêt, annonce l’actuelle conseillère de ville. J’ai rarement vu autant d’intérêt pour la politique municipale et il y a fort à parier que plusieurs candidats se manifesteront.»

Mme Gauthier espère inspirer d’autres citoyens, notamment des jeunes femmes, en montrant qu’une place en politique est de plus en plus accessible et qu’il est possible de faire une différence.

Quant à ses propres projets d’avenir, elle certifie qu’ils passeront après son mandat, qui prendra fin en novembre, mais sans donner de précision sur son prochain emploi.

«C’est certain que j’ai effectué une réflexion et il y a quelques possibilités qui s’offrent à moi, mais je veux prendre le temps de bien terminer le mandat qui m’a été confié. Au cours des 25 dernières années, j’ai toujours été impliquée dans la culture et les communications et je compte continuer mon engagement auprès du milieu dont je suis issue», accorde Mme Gauthier.

La période des élections débutera le 22 septembre et le vote se fera le 5 novembre.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!