Gracieuseté Mère de deux enfants, Lydia Alder a été nommée le 1e septembre, présidente de la Fondation des écoles primaires Île-des-Sœurs.

Avec le début de l’année scolaire, de nouveaux membres se joignent au conseil d’administration de la Fondation des écoles primaires Île-des-Sœurs. Lydia Alder prend la présidence avec comme objectif de poursuivre les efforts qui ont permis depuis deux ans de doubler les sommes amassées.

«Ce qui m’a poussé à faire partie de la Fondation est que l’école est au centre de la communauté dans laquelle je suis déjà bien impliquée, explique Mme Alder. Je crois que tous les acteurs tels que l’école, les citoyens et les organismes doivent avancer ensemble. Je veux donc essayer de rassembler la population autour de beaux projets.»

Elle souligne la chance d’avoir des membres très engagés tant dans les équipes de direction que chez les parents. Mme Alder connaît bien les établissements de l’île et leur personnel puisque ses filles ont fréquenté autant l’école Île-des-Sœurs que des Marguerite pour des raisons de localisation.

Nouvelle équipe
Dès la rentrée, le conseil a partagé ses idées lors de la première rencontre, le 1e septembre.

De plus, deux nouveaux administrateurs ont été nommés. Mehrdad Anvari et Cathy Beausoleil s’ajoutent à l’équipe qui se donne pour mission de participer aux campagnes de financement, au bon déroulement des activités.

«C’est vraiment intéressant, car on a des membres issus de milieux différents comme le marketing, les communications, ou encore la comptabilité. Ils nous apportent ainsi des expertises différentes», insiste Lydia Alder.

À venir
Au fil des mois de nouvelles activités devraient voir le jour. «Je veux créer des événements pour lesquels on pourrait vendre des billets à un prix très abordable pour recueillir des fonds et en échange, offrir quelque chose qui vienne des enfants. Ils sont en plus très contents de performer et c’est très bon pour l’estime de soi», assure la nouvelle présidente.

Le défilé de mode qui a été organisé l’an passé à l’école des Marguerite est pris en exemple. Les gens achetaient leur billet pour assister à l’activité organisée par les élèves. Un principe que Mme Alder voudrait étendre à d’autres évènements qui sont pour le moment en discussion.

Côté budget, la Fondation a doublé ses revenus les deux dernières années pour avoisiner les 60 000 $. L’objectif visé cette année s’élève à 80 000 $.

La rentrée est une période où les dons sont recherchés. Les activités arriveront un peu plus tard dans l’année, car elles requièrent des semaines de préparations avec les élèves, les enseignants et les parents bénévoles.

Les sportifs peuvent toutefois participer à la course du 16 septembre organisée par l’association Bougeons-Dons qui verse l’ensemble des profits à la Fondation.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!