C’est sous un ciel brumeux que les 316 participants de la course de l’Association Bougeons-Dons ont pris leur départ le 16 septembre devant l’école primaire Île-des-Sœurs. L’inscription des sportifs a permis pour cette 5e édition d’amasser 11 000$ pour la Fondation des écoles primaires Île-des-Sœurs.

«Je suis venu pour courir et c’était facile parce que je m’étais entraîné, raconte Nolan Friede qui, à 4 ans, vient de terminer sa première course de 1km. Il faut faire attention à ne pas tomber, mais ça a été parce qu’il y avait maman.»

Tout s’est très bien passé pour le jeune coureur puisqu’avec un temps de 7 minutes 26, il a dépassé sa sœur Livia. Accompagnée de son papa, la jeune fille de 5 ans a fini le parcours en 7 minutes 35.

«Elle vient tout juste de faire sa rentrée à l’école des Marguerite. Comme cette course est une collecte de fonds et comme on est une petite communauté, je pense que c’est important de soutenir l’établissement», explique Mme Friede.

Ambiance
Un peu plus loin, une autre maman regarde attentivement ses enfants âgés de 8 et 10 ans prendre seuls le départ du 2 km. C’est la deuxième fois que Sophie Maynard, qui est aussi la trésorière de la Fondation, prend part à l’événement.

«J’ai participé aux 5 kms l’an passé et j’ai beaucoup aimé l’ambiance. Cette course m’a amené à courir alors que je ne pratiquais pas du tout ce sport et cette année je me suis inscrite à mon premier 10 km», rapporte-t-elle.

Âgée de 48 ans, elle a décidé de refaire la course de 5 kms avec l’objectif cette année de la réaliser en moins de 30 minutes. Un pari réussi puisqu’elle a franchi la ligne d’arrivée après 28 minutes et 46 secondes.

«C’est bon pour la santé et le moral. Pendant la course c’est parfois un peu difficile, mais à la fin, le stress de la journée est sorti et tout ce qu’il reste, c’est de la satisfaction», soutient Mme Maynard.

Parmi les spectateurs, des sportifs blessés qui ont dû renoncer à prendre le départ, comme Alice Cole qui assure qu’il n’y a pas d’âge pour courir.

«J’ai commencé à l’âge de 70 ans, souligne-t-elle. Aujourd’hui, j’en ai 84 et c’est surtout le sprint que j’aime. D’ailleurs, je détiens le record du monde du 400, du 800 et du 1500 m.»

Pour elle, l’énergie des jeunes est très communicative et lui donne envie de se joindre à eux. Mme Cole prévoit reprendre l’entraînement au plus vite dans le but de participer l’an prochain aux championnats du monde de Malaga, en Espagne.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!