Des élèves de l’école des Marguerite se rassemblent tous les mercredis midi du mois de novembre pour créer des peintures, qui seront vendues lors d’une exposition destinée aux adultes. Les bénéfices ainsi réalisés seront versés à la Fondation des écoles et aideront les professeurs à mener à bien différents projets scolaires.

Les enfants ont commencé le projet avec un cours sur l’art abstrait donné par une peintre de l’île, Sylvie Vallée. Ils ont ainsi découvert différentes techniques, qu’ils développent depuis en classe.

«L’art, c’est ma passion et je fais de la peinture depuis que je suis petite, soutient l’élève de 9 ans, Izabella Mouchaka. Depuis le début, j’ai décidé que j’allais faire la tombée de la nuit que je vois chez moi, mais en plus rosée.»

D’un air déterminé, elle dessine de grands traits au pinceau. Sur son bureau sont alignés des pompons, une éponge et du ruban adhésif.

Derrière elle, un garçon de 10 ans explore la peinture de manière plus minutieuse.

«J’aime l’art, car on peut faire preuve d’une grande imagination, raconte Ying Han Zhang. Là, j’ai fait des nuages avec une brosse à dents, de la pluie avec de l’eau et j’ai ajouté les anneaux des Jeux olympiques avec un capuchon en plastique rond.»

Les élèves ont à peine commencé et, déjà, ils assurent qu’ils termineront la toile de leur rêve à temps.

Organisation
De la troisième année à la sixième, quelque quarante enfants ont été pigés par les enseignantes encadrantes, Claudia Lafleur et Sylvie Laferrière, pour réaliser chacun une toile. Les élèves de première et deuxième années produiront également une peinture par groupe-classe.

«Je cherchais un projet pour faire un peu de social avec les parents, qui inclurait les enfants et apporterait un aspect créatif. J’ai obtenu les toiles, la peinture, les pinceaux et le vin grâce à la générosité des Insulaires et c’est ainsi que le projet a pu commencer», souligne Mme Lafleur.

L’artiste Sylvie Vallée réalisera une toile en direct lors de la soirée des parents et l’Insulaire Claudia Marquez a également offert une de ses peintures aux enchères. Les œuvres seront vendues grâce à un système d’encan silencieux. Des bénéfices qui s’ajoutent au prix d’entrée, qui inclut du vin, des hors-d’œuvre et du fromage.

«On espère obtenir environ 4 000 $, annonce l’enseignante. On a plein de projets, comme celui d’acheter des dictionnaires, car on sait déjà qu’il va y avoir des coupures dans les budgets, l’année prochaine. Ce ne sera plus les parents qui le fourniront, mais l’école.»

Claudia Lafleur voudrait aussi accroître le nombre de tablettes pour les enfants et organiser des sorties scolaires.

L’exposition aura lieu le 8 décembre dès 18h30, à l’école des Marguerite (100, boulevard de L’Île-des-Sœurs).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!