(Photo: Gracieuseté – ADHOC) Le projet de pont d'aluminium de la firme d'architecture ADHOC a pour effet de relancer le débat d'un deuxième pont reliant L'Île-des-Sœurs et Verdun. Leur concept présente un pont multiservice pour les piétons, les cyclistes et les motocyclettes.

Un concours de design urbain mettant en vedette l’aluminium ravive la discussion entourant la création d’un deuxième lien entre Verdun et L’Île-des-Sœurs. Un des cinq projets lauréats, développé par la firme d’architecture ADHOC, a présenté un pont multiservice pour relier l’île à la rive.

Un des architectes, Jean-François St-Onge, est originaire de Verdun. Actif dans la communauté, il se rappelle avoir entendu parler d’une connexion entre les deux berges depuis longtemps.

Finaliste, sa firme est en attente du prix du jury et celui du public. Les gagnants seront dévoilés le 14 juin. Le concours a été organisé par le Centre d’expertise sur l’aluminium (CeAl) et l’aluminerie Alcoa.

Cependant, gagner ce concours ne signifie pas que le projet sera réalisé. «C’est un concours d’idée», précise M. St-Onge.

Il affirme que leur soumission au concours a remis le projet d’un deuxième lien sur la table des différents paliers de gouvernement.

Débat collectif

«Plus on va en parler, plus on a des chances de voir se projet-là se réaliser», soutient l’architecte.

Le maire de l’arrondissement Verdun, Jean-François Parenteau, confirme que l’idée d’un deuxième pont existe depuis le tout début de la création de L’Île-des-Sœurs, en 1965. Des plans initiaux incluaient ce lien, qui n’a jamais été fait.

Pour des raisons de sécurité et de partage des ressources, le maire défend cette idée depuis son entrée en fonction sous l’ancienne administration Coderre.

«Quand on est au cœur de L’Île-des-Sœurs, on est à moins de dix minutes à pied du métro De L’Église», illustre M. Parenteau.

Lors de sa campagne pour briguer un premier mandat, M. Parenteau présentait déjà la nécessité pour l’arrondissement de se prévaloir d’un deuxième pont.

«Les citoyens de L’Île-des-Sœurs ont assez attendu», explique-t-il, en pointant l’enclave actuelle de la seule sortie de l’île, qui est, de plus, en chantier avec la construction du nouveau pont Champlain.

La pertinence de ce lien est relancée aujourd’hui avec différentes problématiques à L’Île-des-Sœurs, dont l’accès des services d’urgence à l’île qui est compromis par la construction du nouveau pont Champlain.

Le maire soutient qu’à la place de créer une deuxième caserne de pompier à l’île, un pont permettrait à la caserne de la rue Lasalle, à Verdun, de desservir un territoire élargie.

Ce qui freine aujourd’hui la continuation du projet est une divergence d’opinion entre les élus de l’arrondissement.

Les élus de l’opposition souhaiteraient un pont piétonnier sans voiture, alors que les élus au pouvoir estiment que le pont devrait permettre la circulation de véhicules d’urgence.

Le maire Parenteau préfère régler cette question à l’interne en premier afin de présenter un projet qui fait l’unanimité des élus de son arrondissement.

Personne n’est en mesure d’estimer le coût de réalisation du pont tel que présenté par la firme d’architecture ADHOC.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!